«

»

Mai 14 2018

Imprimer ce Article

Partout – Guillaume Aatira

Morne aphasie, râle givré d’un été riant, illuminé et troué d’errance.

Araignée, rubis gravé, usant l’énorme rhinolophe ivre, tout étoilé, mort,

Rouge gorge uniquement égayé du rayon qu’irradie ton écho. Mon ami

Gronde l’ultime erreur, rit irrité du tremblement d’émotion. Mais alors rester ?

 

Uranus Ennemi, ronge ici le terrier étroit, maudit albatros roué, gauche.

Essuie la ronce, initie la terreur d’être moi, j’ai le rang gênant d’Urubu.

Raye l’instinct, taon excité de Mai; assoies la ruche, garantis l’urne, l’étang.

 

Ici, tanguer exige de mordre l’amer refus, goûter l’usure enfin… rêver ?

Trille de l’est malade d’attendre des regards, grains, unions d’éther. Bon roi Indra

Éteins mes maux d’âme ou je rugirai, grand, utile élu, requin sans île tandem.

 

© Guillaume Aatira – 14/05/2018

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/partout-guillaume-aatira/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE