«

»

Avr 19 2017

Imprimer ce Article

Papa – Lucie Guittard

Papa,
Ce mot si petit et insignifiant, est pourtant dans ma vie si présent!

Papa, je sais que dans tes yeux, je ne te rend tout sauf heureux !

Je suis désolée de te décevoir, j aurais aimé que tu saches me voir.

Papa, je ne suis pas la fille parfaite dont tu as rêvé,ni même aimée

En être si différent, tu m’as simplement laissé ici involontairement!

Papa j’ai passé ma vie à chercher ton amour sans jamais un retour.

Je me sens seule, soumise, et si triste d’être à ce point incomprise.

Papa tu m’es essentiel un jour serais je pour toi aussi existentielle?

Tout mes faits et gestes épiés, analysés d’une fausse perspicacité.

Papa tu me vois comme la grande sorcière, je suis que poussière!

Je suis une âme abîmée par une famille qui n’a fait que me rejeter.

Papa je te donnerai ma vie, si seulement tu pouvais voir qui je suis

j’aimerai juste que tu m’aimes tu es mon papa j’attend que tes bras.

Papa n’oublies pas qu’en moi une part de toi pour toujours restera.

Mon affection est sans conditions,tu l’a refusé sans une réflexion.

Papa la vie est courte,alors la gâchons pas avec nos bassesses.

Moi qui vit seulement avec le rêve d’être et de rester ta princesse!

Papa tu m’as donné des valeurs même si tu crois que je me leurre.

Je ne suis pas la pour te nuire j’aimerais tant faire parti de ton empire.

Papa, tu es mon papa chéri mal-grès les histoires et les intempéries.

Je sais que je ne me suis pas toujours bien comporté, je suis désolée.

Papa ne m’en veut pas, de vouloir avoir de l’importance dans ton monde.

S’il te plaît ouvre les yeux et arrête de me voir comme cet être immonde.

Papa ce comprendre est difficile, mais sache quoi qu’il arrive je suis ta fille.

Ne me rejette pas encore une fois, je m’en relèverais pas, je suis trop fébrile.

Papa tout ça pour te dire que je suis ta chair et ton sang, ça pour longtemps

l’amour invisible devrait nous unir et non laisser les non dit nous re-détruire!

Voila mon petit papa tu peux voir maintenant que je t’aime aussi comme ça.

Je t’aime, au présent, passé,au futur, à l’imparfait et même au conditionnelle

dans mon monde tout les temps se mélangent pour mon amour intemporelle

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/papa-lucie-guittard/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE