«

»

Fév 03 2018

Imprimer ce Article

Orphelin de souvenir – Aldrick Le Mat

 

 

De mémoires et de cheveux chenus,

Que l’Histoire teinte de vécu

Un veuf, du cœur jusqu’à l’âme

Ne puisse plus se souvenir

Ni d’une voix, ni d’une femme.

La mésange, ô vol de l’espoir

Voit-il une imagination?

Fervent de la dite dévotion

Le veuf à qui le désespoir

S’est uni à toutes les émotions.

Il a sied, la chaise à bascule,

La barque des songes lointains.

Ô vague, vagues jeux enfantins

Que la Mémoire bouscule

À l’aube du crépuscule.

Ô souvenirs enracinés,

De l’arbre défeuillé du temps.

Cette forêt vue de l’étang

N’est plus que Terre calcinée,

De poussière, d’anciens printemps.

Et donc, dans le puits de l’esprit

Se meurt un sceau anamnèse.

D’eau neuve, de chimères au pourpris.

Soit-il un morceau d’amnésie

Aux rappels de la genèse.

 

© Aldrick LM. – 03/02/2018

 

 

1+

Aldrick, jeune homme de 18 ans. Passionné des Lettres et des poèmes. Parfois je m'ennuis alors j'écris les mots que j'aime.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/orphelin-de-souvenir-aldrick-mat/

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Aldrick MFattoum Abidi Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Ô vague, vagues jeux enfantins

Que la Mémoire bouscule

À l’aube du crépuscule.

Ô souvenirs enracinés,

De l’arbre défeuillé du temps.

Cette forêt vue de l’étang

Très beau et captivant, j’ai adoré les magiques images dans ce poème, bravo mon ami
Douce nuit Aldrick
Amitiés
Fattoum.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE