«

»

Juil 31 2018

Christine Videlaine

Imprimer ce Article

Ondes – Christine Videlaine

La fleur:
Il n’y a plus rien ici.

L’androgyne:
Dans ton œil unique, ton œil ouvert sur moi, c’est aussi cela que je vois.

Le garçon:
Rien, si ce n’est un empire – un empire d’extrêmes, toujours tendus, comme des arcs dont les flèches sont sur le point d’être tirées!

La fleur:
Des lignes qui se multiplient, se parcourent, se chevauchent, les unes, les autres.

Le garçon:
De grandes ondes de choc se propagent, à partir de l’endroit exact où les lignes sont parties à l’envers.

La fleur:
À contretemps.

Le garçon:
En fuite d’elles-mêmes. Dans un mouvement de retour qui ressemble à de la panique. C’est un repli.

L’androgyne:
Des anneaux concentriques, à partir des ondes, sont nés. Une nouvelle alliance.

La fleur, dans un soupir:
Après minuit, dans l’exil définitif de la Terre, nous reviendrons à nos premiers amours.

.

© Christine Videlaine – 31/07/2018

 

Le score Global :
Votez pour cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

Au sujet de l'auteur

Christine Videlaine

Christine Videlaine

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/ondes-christine-videlaine/

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. oasisArt9

    wow, il se lit et se relit, quel dialogue, et je vais le relire tellement il m’intrigue
    merci

    1. Christine Videlaine
      Christine Videlaine

      Merci, ça me touche beaucoup!

  2. Fattoum Abidi
    Fattoum Abidi

    Beau et doux partage merci Christine
    Douce soirée
    Mes amitiés
    Fattoum.

    1. Christine Videlaine
      Christine Videlaine

      Merci beaucoup!

      1. Fattoum Abidi
        Fattoum Abidi

        Je vous en prie agréable journée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.