«

»

Juin 22 2016

Imprimer ce Article

ONDE BLEUE – Laurelise Chalzib

Onde bleue         Laurelise Chalzib

La voix était grave et belle, épaisse

Bien timbrée. Tout en harmoniques.

L’ire était palpable. Peu de palabres.

Un homme outragé. L’histoire se répète.

Parfois la folie se faufile et fauche.

Mieux vaut esquiver, fuir, rire de ses charges.

L’onde bleue répand ses incohérences,  ses attaques

Elle enrubanne, supplie puis soudain décapite.

Gardez-vous du chant trompeur d’une nymphe.

Ni conciliation, ni échange, ni pardon.

Irréparable cassure. Fruit amer d’un impossible.

Pourtant la voix posée résonne encore

Elle vibre et entre en sympathie avec mes fondamentales

Elle habille la portée de mes pensées

Qui comme les notes sculptent des mélodies

Mélodies qui apaisent , soulagent

Et enfin donnent raison à mes doutes……

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/onde-bleue-laurelise-chalzib/

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Laurelise ChalzibVéronique Monsigny Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Véronique Monsigny
Membre
Véronique Monsigny

Voix interieure ou echo passager d’un quidam ? L’histoire garde son mystere mais ca n’en est que plus beau !

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE