«

»

Mai 22 2019

Imprimer ce Article

On dirait que…..- Ilef Smaoui

On dirait que tout était facile docile jusqu’à ce que la mort m’ait lancé son missile

On dirait que toutes mes anciennes souffrances n’étaient que caprices
Jusqu’à ce que je connaisse le vrai supplice 
Alors à part la mort d’un être cher toute peine n’est autre qu’épice
Pour redonner à la vie le goût des délices

On dirait que mon ancien océan de larmes n’était qu’un jeu
Jusqu’à ce que je verse des larmes en feu 
Alors à part la mort d’un être cher ne faites aucun adieu
Pour vivre heureux et réaliser vos vœux

On dirait que ma joie la vie n’a jamais pu la défaire
Jusqu’à ce que cet hiver m’ait offert l’enfer 
Alors à part la mort d’un être cher il faut continuer à faire
Ce qui peut vous réjouir et vous satisfaire

On dirait que le temps n’a jamais su voler mes sourires 
Jusqu’à ce que la chair de ma chair ait dû mourir
Alors à part la mort d’un être cher il faut encore nourrir 
Vos jardins pour les voir s’égayer pour les voir fleurir

On dirait que je n’ai jamais souffert de porter de si lourds fardeaux
Jusqu’à ce que je connaisse ce qui brise le dos
Alors à part la mort d’un être cher il faut pas baisser les rideaux
Mais vivre chaque jour comme un beau cadeau

On dirait que la vie ne m’a jamais crevée mais toujours fait rêver
Jusqu’à ce que la vie de ma EMNA soit achevée
Alors à part la mort d’un être cher le bonheur il faut le trouver 
Les jours les allumer les belles couleurs les aviver

On dirait que le poids de mes anciennes surcharges était léger
Jusqu’à ce que le poids d’une charge de crève-cœur atteigne l’apogée 
Alors à part la mort d’un être cher les petits nuages sont passagers
Il faut savoir les dégager pour voyager avec la joie et la laisser vous asperger

1+

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/on-dirait-que-ilef-smaoui/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE