«

»

Fév 21 2018

Imprimer ce Article

Oceanus Procellarum… – Jeanine Chatelain

Tempête sur la jetée de Dieppe…..de Jérôme Dufay. https://www.jdufay.eu/marines-

Oceanus Procellarum .

 Lorsque le jour décline , et que la lune monte et éclaire ,
Près des cascades multicolores de la Baie de L’Arc- en – Ciel,
Et des rivages de la Mer de la Sérénité , de nos rêves de miel,
Apparaît la face visible de cette pâle et lumineuse beauté lunaire,

Dernier quartier, les yeux baissés, comme une amante fière ,
La force de son amour , gravite , et envoie l’Océan des Tempêtes,
Quand elle regarde, attirante, vers la Terre, qui chute dans son être ,
Soulevant des gerbes d’eaux -vives , près des digues de pierre ,

Le vent se lève et souffle, sur les vagues déchiquetées sous la brume ,
Déchaînant des marées d’équinoxe , sur des crêtes ridées par l’écume,
Des fontaines jaillissantes éclaboussent et se brisent , sous des nuages sombres,
 Qui avancent , sous la voûte noire et bleutée, au royaume des ombres ,

Tempête , quand tu te déchaînes, sous la furie de l’océan , tu exploses ma colère ,
Et tu m’emportes au loin, faisant monter les eaux de ma mer intérieure,
Comme une houle intense , dans les abysses profondes de la marée du coeur,
Qui vient me libérer , quand je me noie , de tant de larmes amères ,

Oceanus Procellarum , quand vient le mauvais temps qui déchire nos âmes,
Il y a un toujours un phare dressé, qui éclaire , les entrailles fécondes de la vie ,
Projetant la lumière dans les abysses profondes et sombres de nos nuits ,

Sur la chaussée qui avance dans la mer, à Dieppe , martelée par les eaux ,
Une immense fleur de vagues blanches étale ses pétales sur la jetée ,
Près d’un pistil coloré de vermeil , qui envoie la lumière , à son extrémité.

Jeanine Chatelain , 21 février 2018 .

” Et dans la tempête et le bruit la clarté reparaît grandie ” 

Ruy Blas de Victor Hugo

Oceanus Procellarum ; (L’océan des Tempêtes, en latin Oceanus Procellarum, est une mer située à l’ouest de la face visible de la Lune. Son nom provient de la superstition selon laquelle le dernier quartier serait lié au mauvais temps. )

0

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/oceanus-procellarum-jeanine-chatelain/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE