«

»

Mai 26 2018

Imprimer ce Article

…Nuit indicible – Delloly

*08/28

Un mois se passe et le Monde a changé les nuits
j’entends des bruits indicibles sombres et gris
chaque nuit bourlinguée comme des sifflements
ou grondements étranges Ô.. exaspérants ;
les yeux ouverts je les perçois tels souvenirs
Ô.. de ces instants d’hier d’une Vie de dires ;
et cette impression glaciale d’être un tambour
récitant sans cesse une Fin brisant l’amour
celui d’un jeune frère percé par des pointes,
ne laisse au jour que l’ivresse de grises teintes

La “Mort” a ce vil côté pourri de l’horrible
alimentant de secousses Vie malhabile
se nourrissant du Temps des légendes et contes
offrant le désespoir auprès de Gent et portes ;
seule la nuit et son rêve indicible Nous sauve
de la froide pente ravivant moment ivre
d’un autrefois à revivre des sentiments
apaisants auprès d’Êtres de sa chair et sangs ;
au jour l’évanescence amène le poison
de ses pleurs à enterrer les couleurs du paon

Un mois se passe et le Monde a changé ma Vie
perçois en ce Sept janvier la terrible envie
de ressentir une nuit boisée de ton parfum
m’envahir d’un clair-obscur Ô.. loin de l’embrun
comme un clair de lune scintillant cette neige
ne cessant de tomber tel linceul d’un ton beige
prévenant trop hélas un Dix Janvier aigri
sonnant jour de Demeure négligeant la Vie ;
-dis Francis mon Frère qu’avons-nous fait de l’Amour
pour qu’une simple heure sans mot se meurt un jour ?

 

 ©Nuit indicible
© (P)-07/01/19XX à mon frère (12p)*Fra008
               du livre « …Itinéraire d’un Calvaire »

4ème Volet d’une suite de 28 (..Itinéraire d’un Calvaire) décrivant l’absence d’un frère, disparu tragiquement du 06déc au 26déc à Paris, seulement mis en Terre le 10jan, à travers mon regard et ceux de mes aimés (publication prochaine du livret)

6+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nuit-indicible-delloly/

10
Poster un Commentaire

avatar
5 Sujets de commentaires
5 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
6 Commentaires des Auteurs
OasisArtAnne Caillouxvéronique henryDellolyChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
OasisArt
Membre
OasisArt

ce que c’est beau… comme les autres ; que d’émotions. c’est certain
ceci change la vie. merci pour votre délicatesse Olivier
Sylvie

Anne Cailloux
Membre

Vous aurez toujours l’inspiration pour décrire cet amour qui vous manque..
de très beaux mots et bel hommage
Anne

véronique henry
Membre
véronique henry

bonjour , c’ est un bel écrit dans sa pénombre , amicalement

Christian Satgé
Membre

Vous prouvez, cher Oli, que l’on n’a pas tout dit du désespoir, tout aussi chanté par les poètes que l’amour, et depuis tout aussi longtemps. C’est de plus poignants et d’une désarmante sincérité.
Amicalement
Christian

Laurent Vasicek
Membre
Laurent Vasicek

Très beau texte … Puissant aussi par son coté désespéré …

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE