«

»

Mar 17 2019

Imprimer ce Article

…Nuit au Jour – Delloly

.

Nuit sombre
m’étonne de cette absence
ne traînant que votre ombre
seriez-vous luminescence
perçue au loin du chemin ;
le temps d’y arriver seul
semble bien lointain
long de marche d’un linceul
recouvrant ce corps tremblotant
au mois de juin inconvenant
en cette sombre allée
d’immobilité entourée
comme sur graviers observé
de cette nudité

Nuit sombre
marche comme un soldat en traîne
droit, point je ne me cambre
seriez vous lumière vaine
perçue entre les corps
se déplaçant comme morts
me précédant d’un même pas
comme guidé d’un sot compas
Oh ! très cher Hadès, la Vie
s’amuse à chérir votre Terre,
ne la connaissais avant mon frère
de sa solitude privant l’envie ;
choyez  donc mon père 
devrais-je pour cela me taire..!

Nuit sombre
même le jour de votre mise en Terre
chaque pas se trace en pénombre
ne comprends ces heures-misère
rappelant onze ans de calvaire
m’interroge de votre regard Père
Vous retrouverez-vous au fond
à sourire au frère du silence
…Ô des larmes glissent du front
le regard tire sa révérence
me plongeant d’un souvenir d’enfance
Vous écrivant mots de l’absence
glissés de l’amour sous la chemise
près du coeur comme étant de votre voyage

Jour sombre
pourrais-je redécouvrir la nuit des parfums
au demain de votre ombre
sans crier le manque d’une voix
au jour Vous recherchant d’un choix
parmi vos reliquats traînant orphelins
chantant votre présence de science
guidant  route de son évanescence ;
..dans la pénombre du jour déchiré
tends l’épaule à la femme éplorée
d’un demain délaissant ce côté sombre,
sa solitude se souvenant de votre ombre ;
..seul l’amour recouvre d’un enduit… souffrance
un temps mis en poche … par convenance..

.

Oli ©Nuit au Jour
© (P)-06/06/96 à Mon père

.

5+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nuit-au-jour-delloly/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Oasisart9ChanTal-CDellolyBéatrice Montagnac Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Oasisart9
Membre
Oasisart9

Oh j ai larmoyé..c vraiment trop touchant
😑Julie

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Quelle sensibilité dans cet émouvant poème.
Au fil de la lecture, nous accompagnons vos pas et vos pensées à la rencontre
de ce père tant aimé dont on ressent la présence presque palpable…
Merci Oli pour ce tableau qui parle au coeur.
Bises

Chantal

Béatrice Montagnac
Membre

Bonjour Delloly sublime écrit en sombre obscur de vos nuits à vos souvenirs de lui votre père et l’aube d’un ciel gris qui pourtant espère en silence Bravo
Douce semaine

Béa

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE