«

»

Août 03 2018

Imprimer ce Article

N’oubliez pas la petite piéce – Anne Cailloux

Venez messieurs dames, suivez moi, je vous emmène dans la quatrième dimension

Je vous promets que vous n’allez pas quitter la terre et vous resterez sur les pavés de Paris.

Un monde fait d’illusions et d’allusions….

Je me présente, Anne, votre Muse pour cette visite monumentale.

Pour les promenades vous avez le choix  de visiter paris en : 2 CV, hélicoptère, calèche, tuk tuk, en bateau ou en dirigeable, je vous le promets, en moins de 80 jours. Si vous préférez, des pousseq-pousses vous attendent sur votre droite. Ne soyez pas surpris, Paris est magique, ils vous emmèneront au Palais de Tokyo ou sur la Pagode, tout n’est pas qu’illusion rassurez-vous.

Paris ? C’est un peu le monde entier, on y trouve de tout est n’importe quoi !

Suivez-moi, je vous conduis à Denfer Rochereau, vous y verrez un lion, le Lion de Belfort, il est là pour défendre la ville, sa tête tournée vers l’ouest pour ne pas froisser l’ancien adversaire, d’outre Rhin. Puis si le lion ne vous plaît pas, je vous emmène voir le Crasy Horse. Oui messieurs Dames, comme je vous le dis. Non, vous ne risquez rien Messieurs, bien au contraire où peut être-être, vous faire scalper par vos femmes.

Le champs de Mars est à porté de votre main, pas besoin de téléportation la fusée de fer est déjà installée, la Dame vous attend… Ensuite les arènes de Lutèce datant du 5 em siècle, Oui messieurs dames, nous visitons le monde sans bouger mais nous remontons le temps aussi. LArc de Triomphe et Napoléon vous attendent, votre heure de gloire est arrivée.

Je vous pris, veuillez me suivre pour la suite de la visite…

Je vous offre la Plage à Paris, vous avez bien entendu, mieux que Deauville, je vous promets non pas des galets mais du sable fin, parasol, petit gargote et des jolies filles en maillots de bains, comme disait Ronald, venez comme vous êtes, même avec votre costume cravate, ici ce n’est pas la plage du Prado, personne ne vous regardera.

Pour la suite, nous allons nous promener à la place de la Concorde, malheureusement l’avion aura décollé, mais il aura laissé un sublime obélisque, tout à fait, un vrai, qui vient de Louxor.

Ensuite,vous avez le choix entre : Une salle pour se défouler et tout casser, dans le 2ème arrondissement ou Si vous êtes fatigués, un bar à sieste, moi, je vous conseille, un centre de flottaison en isolation sensorielle ou un soin de pieds avec des sangsues.

Ultérieurement vous pourrez vous prendre pour Jean Valjean, dans les égouts de Paris et pour ceux qui le désirent, les Catacombes. Touchez les cranes, ils vous porterons bonheur.

Viens ensuite, un jeu d’évasion grandeur nature, vous êtes enfermé tous ensemble, vous avez 1 heure pour découvrir les énigmes qui vous feront retrouver la liberté, sinon, tant pis pour vous.

Je pourrais continuer jusqu’au bout de la nuit, mais votre temps vous est compté

Nous finirons par la Statue de la Liberté dans le 15ème et un petit café offert, je vais vous emmener dans le 16ème, chez Balzac lui même, oui je serais honorée…

Surtout, n’oubliez pas la petite pièce en partant.

.

©Anne Cailloux

3+

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/noubliez-pas-la-petite-piece-anne-cailloux/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxPhilippe XDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Philippe X
Membre

“Fluctuat nec mergitur»….ce n’était donc pas de la littérature ? il a pourtant bien coulé de l’eau sous les ponts de Paris…vous savez canaliser vos émotions sans nous mener en bateau et vos mots font “mouche” …. Paris sera toujours Paris la vile dont la réputation ne s’est pas faite en un jour.

Delloly
Modérateur

toujours joliment compôsé
et puis Paris c’est un peu cela, il faut finir vite, le Temps n’est pas à sa mesure
même sur plusieurs jours
Merci
Ol