«

»

Fév 16 2020

Imprimer ce Article

Nos Armures………Jeanine Chatelain

Sous nos armures.

Sous le poids de nos armures invisibles, un coeur bat,
Qui enferme dans un enclos , nos difficiles combats,
Cachés dans notre moi intime, emprisonnés à l’intérieur,
Dans les méandres de l’âme, et la cage profonde du coeur,

Silence, tu gardes sous la carapace de notre être, la clé,
Qui ouvre la porte et les fenêtres , de notre seule vérité,
Enfermant les non-dits, dans la profondeur des abysses,
De l’autre , le mystère, et les secrets enfouis qui enlisent,

Et l’on se retrouve seul, en se posant les mille questions,
Sur l’amour prisonnier, des barreaux dressés d’une prison,
Enfermé dans les doutes et la peur, de perdre son chemin,
Dans les liens qui nous enchaînent, à la rencontre du destin,

Amour, délie les noeuds qui enserrent, libère ton espace,
Ne donne pas raison à un coeur, de se geler, sous la glace,
Casse et explose les barrières, de ce mystérieux anathème,
Qui t’empêche d’avancer, dans l’intemporel, où l’on s’aime.

Si loin, si près, on se protège derrière l’encablure des portes,
On emprisonne les sentiments, et l’élan vital qui transporte,
Jusqu’à la révélation de la beauté éternelle, par la confiance,
Qui ouvre les grilles fermées, dans une passionnelle évidence.

Jeanine Chatelain, le 16 février 2020.

-Je t’appelle parce que j’ai envie de revoir ton visage. C’est tout. C’est comme les gens qui retournent dans le village où ils ont passé leur enfance ou dans la maison de leurs parents… ou vers n’importe quel endroit qui a marqué leur vie.
– A croire que ton visage est un endroit qui a marqué ma vie.
( Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ) de Anna Gavalda

” Unlock” de Christian Schloe.

0

Je suis née en 1947 en Picardie, à l’époque du baby boom , dans un petit village des Hauts de France, dans ma Picardie natale, au pays des Cathédrales, et j’aime le vert des champs de Thiérache , la forêt, et j’aime aussi le cordon de dunes et les falaises qui bordent la mer , les bancs de sable de la Baie de Somme et les Falaises , dualité entre la grandeur et la fragilité de l’être , j’aime la vie, et la simplicité des gens de coeur qui arrivent à me surprendre dans une époque qui a perdu de ses valeurs; La poésie est venue à moi en allant sur le site de l’Abbaye de Vauclair, au milieu d’une forêt domaniale près du Chemin des Dames, où le vent de l’histoire a laissé ses traces . J ‘aime la vie, ma famille, et mes amis et ce que j’aime le plus chez l’homme, c’est sa sincérité et la tolérance ; Je suis native de Monceau les Leups, dans l’aisne, où j’ai vécu une enfance heureuse avec mes amis polonais , qui ont aussi traversé des guerres . Je remercie Alain Bonati de ce site, où règne une grande convivialité et le respect de l’autre.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/nos-armures-jeanine-chatelain/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :