«

»

Oct 02 2019

Imprimer ce Article

…Neuf ans d’un autrement – Delloly

Série Dix ans 

Dix ans à Vous effacer (A)
♥  Neuf ans d’un autrement (B)

Année de quatre-vingt-treize (C) 
Sept ans, Me revient un air (D) 
 Deux mille deux cent quatre vingt six (E) 
Cinq ans, c’était hier (F) 
Trace de Quatre ans (G) 
Trois ans, Ô m’entendez-vous (H) 
Deux ans (I) 
 Le Repos de votre Âme (J) 
Jour gravé (K)

Face au jardin de votre adolescence
là ! où quelque rouge-gorge cherche pitance
là ! où un vent capricieux fouette l’herbe haute
là ! où d’un jadis vous vous réveilliez à l’aube
là ! où de l’autrefois vous passiez la tondeuse
il ose encore une fois de plume songeuse
Vous composer rime un Dix janvier froid
comme pour se rappeler d’un soleil courtois

Il ne sait si le vent Ô.. sévissant
en Demeure d’Yze est de son angoissant
le Noroît, mais il souffle fort du maudissant
comme pour le garder sur la page, glissant
pensée, encrée Mont-Blanc d’un jamais nonchalant
tentant d’adoucir le gris chagrin de ce jour
rappelant votre existence comme l’amour
fraternel, même à travers la mort, gémissant

Le Jardin d’Yze est souffreteux l’hiver
pourtant de sa lumière brisée de belle ombre
s’y promener comme un baladin jamais sombre
est délicieux de ses parfums à deviner
Ô.. d’un printemps encor bien lointain de son heure
mais il se rappelle de Vous aimant l’attendre
étendu, chaise longue et une couverture
lunettes Rayban, d’un songe paraissant tendre

Neuf ans d’un autrement, passant les heures
marquant l’absence sous le froid et ses misères ;
Il le sait bien, vous ne reviendrez en Demeure
mais jadis vous étiez, et là ! restez son frère ;
– à Sydney un violent incendie crie des flammes
– en Demeure d’Yze l’absence crie aux âmes
que l’oubli se perd de….Vie : en parler anime
 le merveilleux, d’autant sur des parfums en rime

..

Oli © ..Neuf ans d’un autrement
©(P)10/01/94 …  Francis Jr (10,12)

du Livre “Itinéraire d’un Calvaire.”

3+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/neuf-ans-dun-autrement-delloly/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE