«

»

Déc 06 2019

Imprimer ce Article

…Mots en Berne – Delloly

 

Série décembre

♥ Mots en berne 2019 (A) 
Te rappelles-tu -2016  (B)
Dix Janvier -2015  (c)
Comme désordonnées -2014  (D)
Orage sans un mot -2008..  (E)
  Vent mauvais -2005(F)
Paris en Demeure -2002 (G)
Un Six décembre -2000 (H)
Les Feuilles tombées -1994 (I)
Paris, blanche de Vous -1988 (J)
Long d’un Soir -1984 (K)
Soir de Décembre -1985 (L)

(****à paraître)

Décembre vêtu de l’hiver bien avant l’heure
chagrine les feuilles ambrées de leurs odeurs
ce Six Décembre rappelant votre misère
d’un Temps Parisien Vous demandant militaire
au Pays ombré d’atrocités d’une guerre
contées de mots tus sur vos pas en cette Terre
jusques à Vous blesser  Ô l’Amour à se taire
de ne peiner le joli coeur de gente Mère

Passées ces années à Vous conter mots en berne
décrivant cette Terre d’un Coeur en lanterne
temps en temps du Monde de votre connaissance
d’autres parfois d’instants inconnus de l’absence,
l’absence étant du monde ne Vous connaissant
puisque six pieds sous Terre Êtes méconnaissant
habillé d’une pierre tombale ignorante
des passages de Gent en “étoile filante”

Décembre vêtu de l’hiver bien avant l’heure
invite à se protéger du marasme et heurt
traînant tel un virus aimant cette Demeure
abimée d’un Monde Politique de peurs
comme craignant que l’on sacrifie leur bonheur
à paraître de décisions, l’instituteur
de vies iniques satisfaisant leur carrière
oubliant ce Temps où fréquentaient la Terre 

Passées ces années à désirer la présence
des souvenirs communs ayant eu la jouissance
de Nous connaître les Trois frères de l’envie
de vivre et croire à la Vie loin de l’ordalie ;
un besoin telle Frida, bonheur du grand Jacques,
embellissant limbes luttant face aux opaques
intrigues de la Vie qui passe et se déshabille,
délivrant ce “Manque”, ravivant ce qui brille !

..

Oli©…Mots en berne..
©(P)- 06/12/19 ..(12).. à Francis Jr, mon frère 

du livre « …Itinéraire d’un Calvaire” Série Epilogue

4+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mots-en-berne-delloly/

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxFraTh75 Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Trés beau.
Plus le temps passe, plus les souvenirs remontent. Comme une drogue qui ne s’arrête pas..
Belle hommage à nos chers diparus

FraTh75
Modérateur
FraTh75

Rempli d’émotions
merci
Francoise