«

»

Mai 26 2018

Imprimer ce Article

Mon Sud – Christian Satgé

Cycle toulousain

 

Je garde en moi, c’est bizarre,
Des souvenirs sans prix
Qui mêlent le sang cathare
À l’esprit d’Ibérie :
Sur un fond froid de montagnes
S’adossant aux ciels d’eau,
Tout un monde de campagnes
Figées dans leurs crédos.

Je suis de ce vieux Sud
Tissant seul son destin,
Oui, ce vieux Sud
Clandestin…

Il me reste à la mémoire,
Des marches, des charrois
Jusqu’aux marchés et aux foires
Où le bon mot est roi,
Des veillées dans le village,
Des vieux se desséchant,
Des chevaux en attelage
Mis aux travaux des champs,
Des maisons basses où le lierre
Entreprenant mangeait
La brique, habillait la pierre
Aux galets mélangée,…

 

Je suis de ce vieux Sud
Qu’on croit sans teint ni tain,
Oui, ce vieux Sud
Pas hautain…

Je me rappelle, c’est tare ?,
Un hier pas péri
Qui offre miel et cithare
Aux langues aguerries :
Mille patois perméables,
Un accent rocailleux
Qui fait qu’on cause agréables,
Colères, pagailleux,…

Je suis de ce vieux Sud
Où parler est festin
Oui, ce Sud,
Tout d’instincts…

Je n’oublie pas, chose rare,
La senteur des prairies
Et l’agitation des mares
Que la ville m’a pris,
Ces repas à la campagne
Sans fin, jamais fardeau,
Ces chœurs chantant la montagne
Comme ultime cadeau
Dans ces maisons où le lierre
N’a jamais dérangé
La brique, bridé la pierre,
Mis la vigne en danger.

Je suis de ce vieux Sud
Qui a les sens latins
Pour butin,
Je suis de ce vieux Sud
Qui se vit, patelin,
Dès matin !

***

© Christian Satgé – septembre 2013

 

5+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mon-sud-christian-satge/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
véronique henryChristian SatgéFattoum Abidi Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
véronique henry
Membre
véronique henry

bonjour, un texte riche où il fait bon vivre dans ce Sud , bon dimanche mes amitiés

Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bonjour Christian très bel hommage à l’identité j’ai fort apprécié ces éloges d’ appartenance, bravo
Le texte est magnifiquement constitué agrémenté par ce ressenti de fierté, mes félicitations
Mes amitiés
Fattoum.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE