«

»

Jan 10 2019

Imprimer ce Article

…Miroir d’une Vie… – Delloly

 

Miroir d’une Vie au Dix Janvier
depuis ce vent de Vous se baladant
fil de l’épée des heures s’écoulant
au saccadé de jours et mois défilant

du regret de ne pouvoir les partager
comme ces gouttes d’eau comme pleurant
sur ce visage se cachant du voile

de l’absence négligeant toute parabole…

Ces gouttes d’eau dégoulinant aux lèvres
comme pour m’en abreuver d’un parfum
perdu il y a longtemps d’une sève,
ne cesse de les repousser de ma faim,

d’un Temps où vous apparaissiez moiré
de couleurs indicibles se négligeant
loin de la mode et sons de notre Temps

juste pour accueillir cette larme et crier…

Larme de Vous cher disparu d’un Temps,
depuis des lustres se déclinant longtemps
comme excuse d’une Vie d’amertume
se noie de ces gouttes d’eau d’infortune

soufflant un Monde d’une Voie lactée
renfermant mots et parfums de Vous
attendant qu’un jour le Temps de Nous
se raccorde d’un diapason tremblé…

 

Diaporama d’une vie modifiée
ce jour du départ sur l’île jamais vue
parfois imaginée jamais conçue
ne se dévoilant que sur une ressemblance

un vent, une brise de réminiscence
glissant un parfum de Vous de l’absence
ressentant une présence moment d’ivrance,

rappelle ce Temps où vous apparaissiez…

Miroir d’une Vie ce Dix Janvier
de questions immuables identiques
aux dates Vous appartenant en mémoire
comme se décryptant d’un vieux grimoire

Ô.. sans jamais aboutir d’un calendrier
d’un avenir auprès de Vous jour unique
où nous chanterions le Temps de sa complainte,

où le doute du revoir quitterait sa contrainte…

Ces gouttes d’eau d’une Vie de trente quatre,
loin du cœur qui Vous habillait du beau,
trempent ce corps tremblant de la Vie
depuis ce jour mettant fin au calvaire

de l’incohérence ayant heurté ma Terre
laissant un goût d’immortel semblant de vie ;
ces gouttes d’eau me noient encore sot
à vivre de l’Espérance vide de l’Être…

Tourner la page ne se peut se mouvoir
tant vous vivez encor en ce corps miroir
m’offrant le rire comme aimer l’Espérance ;
..vous êtes mon Frère vivant de l’absence…

 

Oli ©…Miroir d’une Vie
©(P)-10/01/19 à mon frère … *Fra

 

10+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/miroir-dune-vie-delloly/

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Frath75DellolyoasisArt9Lise Beverly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Frath75
Membre
Frath75

Miroir d une vie
C est si juste et si beau
Merci pour nous tous
Francoise

oasisArt9
Membre
oasisArt9

Quelle émotion.. il n est guere facile de vivre d un manque de chair… C très beau
Julie

Lise Beverly
Membre
Lise Beverly

Bonsoir, comme je comprends votre peine pour l’avoir vécue également par deux fois , mes seuls frères m’ont quittée à l’âge de 40 ans à deux ans d’intervalle, nous ne pouvons pas oublier ce vide… bien sincèrement. Lise.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE