«

»

Jan 17 2018

Imprimer ce Article

…Mille Or – Delloly

Mille Or ne sauraient dès lors me ruiner
depuis ce jour où Vous ai rencontrée
Voyez-vous Tout l’Art est de Vous aimer
d’une richesse livrant ma pensée Souvent

Vous couve de tendres baisers
à ne plus savoir où les déposer
Vous couvrir d’un Or serait mal aisé
même sur ce corps défrayant l’osé 

Il se dit que l’Or est de l’insensé
comme seul habit sur un corps sensé
comme le vôtre jamais épuisé
du déshabillé d’un mot déposé

Mille Or ne sauraient dès lors me ruiner
jusques à ce jour où Vous aimerai
de ces Mots choisis que Vous livrerai
au-deçà de l’Or à imaginer

Oli ©..Mille Or
© (P)-18/01/18 à Imogen (10p)

 

6+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mille-or-delloly/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
DellolyAnne CaillouxChanTal-C Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Un bel Or tout doux….
bel écrit.
Anne/

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Magnifique Oli Muse va adorer ce poème…
Cette création toute en doré complète parfaitement
le tableau.
Merci
Bises

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE