«

»

Mar 19 2019

Imprimer ce Article

Mes Pensées – Bernadette Laroze

Mes pensées se noient dans un océan tourmenté

Ou les vagues monstrueuses

Refusent de se calmer

M’emmenant sur des voies houleuses.

Notre famille en peine essaie

De résister à l’insanité

En continuant comme si rien n’était

Et de garder une sorte de passivité.

Peut-être reviendra une vie normale

Dans un jour proche ou lointain

Une vie sans remous, toute banale

Où nous attendrons avec joie demain.

Ou alors  la vie ne sera jamais plus comme avant

Remplissant nos jours de désarrois et de pleurs

Le temps passé regrettant

Et fracasseront nos coeurs.

Je n’ose penser au pire

Je rêve d’un horizon calme et serein

Qui me réveillera avec un sourire

Et embelliront les matins.

 

B Laroze

 

2+

Je suis née en Bourgogne.

Je me suis mariée avec un pied-noir d'Algérie
(ce qui 'était presque un crime en 1963.) avec qui
j’ai donné naissance à un garçon.

Nous sommes ensuite partis au Canada où nous
sommes restés un peu plus de trois ans. Nous avons
vécu dans un petit village minier au nord de la Province de Québec et ensuite nous sommes allés à Montréal puis Toronto.

Nous avons ensuite émigré aux États-Unis à Fort Lauderdale en Floride où nous nous sommes ancrés à vie. Mon deuxième fils est né en Floride.
J’ai fait de nombreux voyages en France, et tout a cessé
lorsque mes parents sont décédés.

Merci de me lire.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/mes-pensees-bernadette-laroze/

6
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Bernadette LarozeAnne CaillouxPhilippe X Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Tout à fait ça. Vous avez trouvé les mots juste.
Gardons espoir avec vos mots..
Bravo
Anne

Philippe X
Membre

Extérioriser ses craintes c’est déjà avoir le choix du lendemain. Subir ou combattre…. combien d’entre nous n’ont plus le choix;
Il est préférable d’avoir connu une défaite que de vivre dans le regret de ne pas avoir essayer.
Joli texte qui devrait amener bien des lecteurs à OSER.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE