«

»

Fév 15 2018

Imprimer ce Article

Mémoire, où es-tu ? – Jehan Videcrir

Mémoire, où es-tu ?

 

L’ombre arienne assombrit le ciel européen.

Nous savons à quoi conduit le nationalisme!

Mais que signifie le mot antisémitisme

Pour un pouvoir fasciste d’Etat israélien?

 

Que signifie aussi “invasion musulmane”

Pour des pratiquants non violents au triste sort!

Pour des migrants qui fuient la guerre, le sang, la mort !

Ces maints prêcheurs au sang sur la soutane!

 

Alors se battre, dénoncer, et se souvenir !

Regarder, commenter, échanger des idées,

Discuter vraiment, saisir la réalité,

Et ensemble, coude à coude, manifester, agir.

 

Le présent, le passé, notre mémoire vive,

Doit circuler ainsi, pour qu’à jamais survive,

La Mémoire collective, rempart contre le Mal,

Le tyran et ses sbires, et leurs idées bestiales !

 

Le devoir de mémoire est une tâche éternelle,

Et pourtant, elle ne se fait pas, grave rupture,

Attisons donc ses braises pour raviver la flamme.

La famille, l’école, et les groupes associatifs…

La mémoire transmise, permet au libre arbitre

De faire d’une femme, un homme, deux voix à part entière.

 

© Jehan Videcrir – 15/02/2018

1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/memoire-es-jehan-videcrir/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Fattoum Abidi Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bravo Johan pour ce beau et militant poème pour une mémoire collective saine et enrichissante je cite tes mots:

La Mémoire collective, rempart contre le Mal,
Le tyran et ses sbires, et leurs idées bestiales !

Et encore

Le devoir de mémoire est une tâche éternelle,
Et pourtant, elle ne se fait pas, grave rupture,
Attisons donc ses braises pour raviver la flamme.
La famille, l’école, et les groupes associatifs…
La mémoire transmise, permet au libre arbitre
De faire d’une femme, un homme, deux voix à part entière.

Douce nuit notre poète rebelle pour une société libre, équilibrée, paisible et saine merci.
Mes amitiés
Fattoum.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE