«

»

Oct 30 2019

Imprimer ce Article

Marie, Marianne et les autres – Philippe X

Je pense à Marie
Aux yeux de Marie
Je pense à Marie
Aux mains de Marie
Au corps de Marie
Au cœur de Marie (Gilbert BECAUD)

    Vous connaissez la rengaine : dans le ciel, il y a des étoiles qui nous font lever les yeux… sur la terre, il y a une femme qui m’a fait baisser les yeux…

    Faute avouée est à moitié pardonnée.. j’ai voué une partie de ma vie à MARIE.

    Le culte marial qui a transformé dans l’esprit ( pas souvent sain ) des humains, la Marie du Joseph en ”bonne mère des églises”.

    Tout commence en 431 lors du concile d’Éphèse, ou Marie est considérée comme mère de Dieu,
Puis l’empire d’Orient va lancer le culte officiel de Marie qui se diffusera après 476 en Occident. 
    Enfin, plus marginal, le modèle de la servante qui émerge au XIIIe siècle réapparaîtra au XIXe siècle.

    Pourtant y’ a comme qui dirait un truc qui ne tourne pas rond.

    L’Église et ses bons papes (!) a toujours considéré la Femme comme Grande pécheresse et porteuse de tous les maux….(soit dit en passant ils n’avaient pas tout à fait tort..vu qu’elle engendrait des mâles !)

    Pourtant ces même lascars ont désigné ”la MARIE” pour monter sur le podium !

    La Vierge en Occident va prendre de plus en plus d’importance comme mère du Christ et des hommes.

    Au Moyen Âge, c’est elle qui réintroduit l’humanité pécheresse dans la grâce. Sa maternité spirituelle va engendrer de nombreux ordres mais aussi patronner confréries, cités, universités : les cisterciens deviennent “fils de Marie”. Saint Bernard sera même appelé le nourrisson de Notre-Dame” !

    C’est à ne plus rien y comprendre.

    Lorsque je me vautrais dans le stupre et la fornication en compagnie de mes frères ”roulottiers” (ceux qui vivent en roulotte ) j’ai servi la sainte patronne des Gitans lors de divers pèlerinages en Europe.

    Il y a une confusion due au mélange des genres.

    Pour beaucoup d’entre nous, le doute était entretenu par notre manque d’instruction, religieuse ou pas.

    Nous considérions pèle mêle, La Vierge Marie, sainte Sarah et toutes les représentations de vierges dites « les vierges noires ».

    La hiérarchie de l’église profitait humblement de cette confusion pour servir ses fêtes votives et n’était pas regardante sur l’origine des dons.

    J’ai rencontré des gens qui vouaient des cultes à d’autres représentations de Dieu, mais qui avaient banni la Sainte Vierge de leurs prières…. sauf quand cela les arrangeait.

    Dès lors, j’ai changé de cap, je suis considéré par mes anciens compagnons de galère comme un semi-mécréant.

    Je vie dans le pêcher ( c’est le seul arbre dont les fruits me tentent ) et je préfère cette éventualité à un quelconque cocotier dont un ”mangeur de rosebeef et consommateur de jeely ”voudrait me faire descendre.(DARWIN )

    La gourmandise est, parait-il, un défaut de vilain… la connaissant sur le bout des doigts que je lèche, je la pratique sans excès, mais je n’ai jamais renoncé ”aux diableries et à ses pompes”.. celle avec des pommes étant mon dessert préféré.

    Je m’adonne (Oh mama mia…ben oui la Madone!) et succombe aux péchés de la chair.

    Je ne tourne pas 7 fois ma langue dans ma bouche avant de balancer une info sur le net… elle est occupée à donner du plaisir à CATINOU……sa cuisine est l’antichambre de l’enfer pour le gourmet que je suis devenu.

    Je me damne et me condamne à passer l’éternité ”avec comme j’aime ”  et ” weight wa-chier ”faisant partie d’un jury de top chef  « TENTALE et le supplice du fast-food ».

    Je suis un inconditionnel de la libération du buste de la femme….. Marianne la républicaine, dans les mairies de FRANCE, est la preuve que tous les ”seins” ne sont pas uniquement au paradis.

    À la générosité de son buste, le révolutionnaire a répondu aux royales desseins de ses seins  :  Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France.

    Ce à quoi, après cet exploit de SULLY, le bon roi HENRI IV aurait répondu :

    « Ah ! si vous connaissiez ma poule.. »Quel m’as-tu-vu, si ça continue, on va en bouffer tous les dimanches..

    Déjà à l’époque K.F.C pointait son nez, la poularde demi-deuil le remplissait d’orgueil.

    C’est le number one des pêchers capitaux, c’est l’orgueil.

    Merci à ce bon Grégoire qui, en 600 après J.C, déclara l’orgueil comme le plus grand des vices. Avoir le choix entre la peste et le choléra… je préfère être damné pour abus de chair faible… avec l’âge, mes crocs sont moins incisifs !

    Je ne remercierai jamais assez, les catholiques de ma famille, qui au cours de ces années passées en leur compagnie, m’ont rabâché façon Madrasa, que nous étions sur terre dans une vallée de larmes et que le seul moyen de ne pas finir dans la vallée les bras en croix (J.Ph Smet..oui, plus connu sous le nom de Johnny..) était d’en sortir enfermé dans un cercueil… ce dernier serait-il devenu un symbole de Liberté ?…voir les VC étaient fermés de l’intérieur.

    Je vous le demande… sommes nous sur terre pour en baver des ronds de chapeaux, comme un russe au Congo ?

    Devons-nous verser toutes les larmes de notre corps meurtri pour gagner le paradis.

    A l’exemple du Christ, vais-je accepter d’être cloué sur une croix pour gagner un repos éternel.

    La souffrance physique semble être la clé du bonheur… je suis contre cette idée…. pourtant, quand j’apprends les galères qui nous sont racontées, exposées, proposées pour être ‘enfin heureux’ dans un monde futur… j’ai froid dans le dos que l’humanité n’ait, dores et déjà accepté ce fait au travers de diverses religions.

    Abandonné par les Saints du paradis des autres, je n’en reste pas moins accompagné sur cette terre par la présence rassurante des femmes, qu’elles soient des Marie ou pas….. que Dieu les bénisse..avec des zigotos comme moi elles gagnent le paradis !

.

©Philippe X – 30/10/2019

.

3+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/marie-marianne-et-les-autres-philippe-x/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Christian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

Bel hommage – mérité – à toutes les Marie de ce monde, quel que soit leur prénom, qui avaient gagné un peu non pas d’âme – qu’on leur en a octroyé bien plus tard – de paradis avec l’image d’une maternité que ce bon Freud a transformé en enfer : la femme tentatrice de l’Ancien Testament, origine de tout le Mal sur terre en Pandore christianisée, n’avait plus d’échappatoire. Même mère, et bonne mère, elle est fautive grâce aux disciples du coiffé viennois. Petite précision au passage, j’espère que tu pardonneras cette cuistrerie, c’est la ferveur populaire du culte marial,… Lire la suite »

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE