«

»

Oct 08 2017

Imprimer ce Article

Marcher – Hervé Outil

 

Marcher

Dans la tourmente des vagues et des flots

S’est endormie l’étoile de David

Et dans un champs de coquelicots

La lueur de la lune intrépide.

 

Écoute le vent dans l’ombrage des cyprès,

Comme l’ultime chant du gavroche des barricades,

Tel le dernier souffle d’un incompris silicosé,

Pareil à cet agonisant à qui l’on ordonna les Croisades.

 

Poète, ce soir, je te trouve sinistre et cupide

Et ta prose a la noirceur des combats,

Des luttes intestines et stupides.

Jette ton glaive et ta pélisse là-bas !

 

La muse du vent dans la foison des forêts

Est une douce mélopée : « laridon, laridé ! »

La ronde des korrigans autour des cyprès

Est un tendre korrifé : « laridon, laridé ! »

« Laridon-don-don ! Laritan-tan-tan-tonton ! »

Adam a mangé la pomme, il en reste le trognon.

 

Rien n’empêchera les conflits d’exister,

Ni les pures tarentelles, ni les psaumes des cités.

Rien ne sert de pleurer, il faut se relever

Et marcher droit vers les conflits armés.

 

©2017-Hervé Outil

0

Né à Plancoët en Bretagne le 30 décembre 1960, Hervé Outil a obtenu une maîtrise de sociologie mention anthropologie, à l’université Paris 8.
D’abord postier au centre de tri de la gare Saint-Lazare pendant huit années, il devient ensuite instituteur puis professeur des écoles en Seine-Saint-Denis durant quinze ans. Il enseigne aujourd’hui et depuis dix ans, au Moule, en Guadeloupe.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/marcher-herve-outil/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE