«

»

Juil 17 2017

Imprimer ce Article

M², la maison sur la dune – Neimad Siobud – Khalice-Jade – Isabelle Sezionale

Bonjour, je construis une Maison solide, en voilà les quatre piliers. C’est un peu une M² (une « Maison des poètes Réapparus», tous se complétant, chacun de sa sensibilité notoire). Je ressens des piliers des gens forts et solides, de par leur forte volonté d’aller de l’avant. Cette maison c’est un peu mon nouveau roman: peut-être que sur linkedin, où elle débute, peut-être diffusé au public, mais pour une bonne diffusion, donc à titre gratuit (et sur mon site www.amusantmusee.com ).

Je souhaite faire comme pour mon premier roman, le construire bénévolement, en donnant quand l’esprit est fertile les « Nouvelles ». Si vous voulez, j’inclue dans cette M² mes ressentis, les plus positifs possibles. C’est une maison bleue, l’écran bleu de mes nuits blanches savourées. Un « Cordialement » de bienvenue dans cette aventure entre maçons et habitants.

 

Dans cette maison, tirant vers le haut, le plus, jeune Jérôme Alban, originaire d’un pays neuf, le Canada. Qui le protège et se nourri de cette jeunesse, deux femmes, Isabelle Sezionale et Khalice-Jade Saliha Ragad, le monde fertile des femmes créateur de richesses. Pour les consolider à la base, un homme un peu débordé mais toujours présent ou Prêt à aider, secourir. Il semble que cette maison déjà est construite et peu importe si elle trouve ou nom ses habitants, elle est déjà Magnifique, un roman, qu’il soit très court ou très long il est déjà construit et trône en haut d’une gigantesque dune valant bien celle du Pilât, face à la mer.

1 J’aime sur le commentaire de Neimad SIOBUD

Khalice-Jade Saliha Ragad

Oh merci mon cher ami Neimad pour m’avoir (amalgamé dans la fondation de ta nouvelle maison poétique…) En être un des 4 piliers avec les 3 autres éminents auteurs, cela me touche et je ne sais quoi répondre. À notre maison, à l’art, à la littérature, à l’amitié LinkedIn.

2 J’aime sur le commentaire de Khalice-Jade Saliha Ragad

Neimad SIOBUD

Cette maison n’a pas de propriétaire semble-t-il. Un quinquagénaire en vacance passant par-là, l’a remarquée, pourtant elle n’a rien de rebutant, il entre se dit qu’elle mériterait un peu de décoration et de vie, alors ouvre la porte Khalice-Jade Saliha Ragad avec qui il entreprend la conversation. La vie de Khalice, une humaine donne un rayonnement aux mûrs, leur discussion se conclue sur le fait qu’il faudrait habiller ses murs, et la gaieté de Khalice correspond tout à fait à ce qu’il faut pour M², c’est comme cela que lui l’appellerait …

1 J’aime sur le commentaire de Neimad SIOBUD

Khalice-Jade Saliha Ragad

J’adore ! Je peindrai mon sourire sur les murs en guise de fenêtre pour les murs qui ne donnent pas sur la vie! Ce sera la maison du sourire…

3 J’aime sur le commentaire de Khalice-Jade Saliha Ragad

Isabelle Sezionale

Merci beaucoup Neimad 😘

1 J’aime sur le commentaire d’Isabelle Sezionale

Neimad SIOBUD

Voilà nos deux piliers féminins en scène, nous remarquons tout de suite ces deux caractères forts, la gaieté et ses sourires fenêtre sur la vie et la discrétion, avec cette part de respect, un amour caché peut-être pour elle, non dévoilé il semble, mais aussi une distance peut-être créée par une trahison lointaine, en tout cas un profond respect pour la vie et ses beautés. C’est vrai que ce rayon de lumière ajouté à la salle principale demande à y mettre un tableau et l’estivant demande alors à celle qui s’est présentée comme Isabelle de choisir le tableau, une simple image que Khalice a commencé à éclairer avant même qu’il y soit placé.

L’estivant ressent ce gout pour l’image d’isabelle et celui de Khalice à discuter entre eux et elles. L’estivant rassure Isabelle comprenant la discussion: il n’y pas ou plutôt que des chambres, des lieux de vie à ce qu’il a remarqué dans M², on y est là pour se reposer dans un calme, une gaieté et une volupté qui se satisfait à elle, la maison est grande à souhait et à volonté, on l’habille des objets et décorations que l’on veut. L’estivant a déjà traversé une maison qui lui ressemble, il veut vérifier, il semble qu’il a une photo souvenir dans sa valise. Cette valise est pleine d’images, il ne sait s’il mettra la main dessus, Isabelle peut-être a-t-elle, elle aussi sur elle un souvenir sur elle?

 

La photo est retrouvée, elle est, il s’en souvient, non prise par lui, il l’a chipée dans un hôtel luxueux qui n’avait que l’apparence luxueuse mais pas la chaleur humaine, base première d’un confort.

2 J’aime

L’estivant remercie sincèrement Khalice pour cette lumière apportée avec ses sourires. Il découvre que la charge sur les piliers est mal répartie dans la maison. Après s’être appréciés tous les trois ils constatent leurs points communs, elles et lui, tous les trois sont écrivains. Ils décident donc de quitter cette maison un peu instable en haut de la dune et d’aller se restaurer et parler de leurs œuvres autour d’un repas. La porte de M² est maintenant fermée. Il ne faut pas plus solliciter ses piliers portant déjà lourd.

Khalice-Jade Saliha Ragad

Cher estivant pourrais-tu me construire un four à l’ancienne dans la petite cabane que je viens de dénicher dans la forêt juste derrière la maison bleue, certainement un abri pour les randonneurs. Ma demande va un peu t’étonner, mais je suis une amatrice de pain fait maison que j’adore pétrir avec amour. Soyez certains tous que je vous en régalerai tout au long de notre séjour. Juste: Khalice- Jade.

Neimad SIOBUD

Tu es adorable Khalice- Jade et fine poétesse. Oui, je l’imagine très bien ce petit four (cela me fait repenser à une maisonnette près d’une ferme et à l’abandon découverte un jour où j’ai quitté d’une envie de nature un trajet habituel), je voyais surgir des pousses d’arbres d’entre les tuiles de cette maisonnette/dépendance d’une ferme, équipée d’un four intact lui. Je saurais le dessiner ou aurais su à une époque, mais c’est pour moi trop d’efforts, savourant le présent que tu fais à mon imagination et le faisant durer.

Je le vois chauffé de cette imagination aussi flamboyante d’un double signe de feu et les deux chevaux broutant près de la porte entretenue, l’arc double ayant déjà donné délicatement ses deux flèches à sa choisie et les bras maintenant libres. Il aurait été heureux de retaper de ses grandes mains maintenant sans corne cette maisonnette au four lui intact pour l’amie qu’il aurait souhaitée voisine. Avec sa conjointe comme lui au gros appétit de bon pain chaud, il se serait régalé à gonfler bedons jusqu’à plus que satiété, aimant tous les deux la vie avec excès. Je savoure dans l’instant que je fais durer ce pain chaud à la couleur du soleil couchant, rajoutant par le soir tombant la douceur de la chaleur au palais d’une bonne mie bien en chaire.

Portes-toi bien mon amie Khalice- Jade, je te donne ce texte si tu veux en faire partage.

Sache que je n’ai, j’en ai cette chance, pas à cultiver le blé et vis d’épeautre qui me sied. Cela fait que le partage est toujours fructifié, festoyant d’un foyer restauré avec celle qui me l’a prêté, quelques instants mais j’aime ces présents, de l’instant.      

1J’aime sur le commentaire de Neimad SIOBUD

Isabelle Sezionale

😀😀😀

1 J’aime sur le commentaire d’Isabelle Sezionale

Neimad SIOBUD

Trois sourires (😀😀😀) comme ta trilogie qui s’ouvre à la Vie, Merci!

1 J’aime sur le commentaire de Neimad SIOBUD

Khalice-Jade Saliha Ragad

Mais Neimad notre M² est bleue! L’aurais-tu repeinte?

1 J’aime sur le commentaire de Khalice-Jade Saliha Ragad

Hhhhh! Que c’est bon de rêver ! Merci pour ce p’tit bout de rêve que tu partages avec nous, j’espère qu’Isabelle et les 2 hommes aussi voyagent avec nous !

1 J’aime sur le commentaire de Khalice-Jade Saliha Ragad

Neimad SIOBUD

Non Khalice- Jade, ils sont excusés car portent le plus lourd de cette maison. Il faut désormais la regarder d’en bas dominer et juste la contempler.

2 J’aime sur le commentaire de Neimad SIOBUD

Khalice-Jade Saliha Ragad

Alors regardons-là !

1 J’aime sur le commentaire de Khalice-Jade Saliha Ragad

Neimad SIOBUD

Alors Khalice- Jade, contemplons le paysage, à travers vos sourires rayonnants laissés sur les parois en trois dimensions.

7 J’aime sur le commentaire de Neimad SIOBUDKhalice-Jade et Isabelle Sezionale

 

About Neimad Siobud

Né le vendredi 13 décembre 1963 dans une petite ville de Mayenne, région de poésie sans prétention, Damien Dubois (nom de plume Neimad SIOBUD) a voulu rédiger un livre à l’image de sa région natale, douce et sans angoisse, mûrie comme les gens authentiques de ce département. L’adoption d’une jeune chatte à l’histoire singulière en donnera le ton et la musique.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/m%c2%b2-la-maison-sur-la-dune-neimad-siobud-khalice-jade-isabelle-sezionale/

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier pour :
avatar
wpDiscuz