«

»

Juin 14 2016

Imprimer ce Article

Loin ( A Victor G.) – Olivier Gatin

Loin,
Ceci est un cri ;
Incantation première de la vie,
Appel au voyage d’un nouveau-né.
Dans ce loin, tout existe.
Puisque ce n’est qu’un point de départ.
Alors, il faut y voir, un puissant espoir.
Une énergie qui se résume à dire
Je veux être parmi. Entendez ma voix,
Elle est mon infaillible vérité de l’existant.
Insoumise aux Lois du passé et du futur,
Car incarnant le présent près à toute découverte,
Près à toute prouesse,
Je veux hurler au monde fossile,
Aux fondements de l’avant,
Aux immensités de l’après.
Mon présent.
Mon Loin ! J’ignore la Peur,
J’ignore la tristesse,
La colère, la joie.
Je suis chose,
Je suis prêt à me remplir d’esprits
De sapience, de bravoure
Et de leurs vicissitudes.
Parce que mon coeur est noué
Dans le linge immaculé de l’ignorant.
Alors l’existence m’appelle, nouveau-né.
Et non, Né ;
C’est que je suis parmi les autres Né.
Pourtant je viens comme Tout, toutes et tous,
De la pluralité des particules et des molécules.
Je suis une diversité dans mon entièreté.
Je suis une puissance en progression,
Un processus inébranlable.
Toute chose va Vers, ou reviens vers,
Toutes les choses qui naissent
Sont faites d’une promesse de l’amour de réaliser
Ce cri : Loin, vers ! L’apprentissage de l’Amour.
Je viens de naître et déjà je rêve d’être amant
Je rêve et je cherche le vrai sens de ce vers l’Autre.
Parce que je crois l’Amour comme étant un pas vers vous.
Et le revers est le sens de nos existences,
Celles qui par la grâce des éléments ne peut aller que Vers.
Alors j’invente ce monde avec mes propres vers.
C’est mon cri, mon loin invincible et imperturbable
D’une naissance parmi les autres.
Et chaque vivant devrait composer avec ce cri premier
En faire un cri sans fin. C’est le Cri premier,
C’est la Vie.

 

Décembre 2015 – Extrait du recueil gratuit “l’histoire d’une plume sur un tambour”. OG.

moonzjidin4

0

Je suis Olivier Gatin, j’ai 35 ans, enfant des 1980 ! d’un autre siècle, propulsé dans la vie de 21ième siècle, avec un vœu de vivre pour voir et me nourrir de ce monde sombre parfois, si sombre et terrible, même, mais je crois qu’il nous blesse, parce qu’il y a des choses qui faillent la peine de se lever et de se battre, pour ceux en quoi nous croyons.
Je crois la Poésie ! Elle nous donne les clés d’une puissance immense dans ce théâtre de la Brutalité, dans cette tragédie quotidienne. Le pouvoir de dire, de voir en chaque être et rencontre, l’évidence que la vie va, vibrante et bel bien aimante. Nous sommes de ceux qui rêvons et écrivons ce possible, pour demain, cet autre monde.
J’écris depuis quelques années, 16 ans. Les mots posés, les mots dits, l’émotion qu’ils me procurent me persuade que nous avons les moyens de faire Grand, de faire mieux, de reprendre le Droit à la Vie, pour l’ensemble et rendre nos sœurs et frères plus heureux et fière d’être de l’espèce Humaine. Nous avons toutes les cartes et tout notre temps. Nous sommes un peuple de fous, d’amoureux vraiment dangereux et nous voulons notre monde.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/loin-a-victor-g-olivier-gatin/

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
LM.Véronique Monsigny Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
LM.
Invité

Serait ce la plume de Moon’z que j’ai la chance de lire là ?
Munch a peint le Cri, tu as écris le Cri..

DV.

Véronique Monsigny
Membre
Véronique Monsigny

très beau poème Olivier, le monde, l’éternité et l’humanité sont contenus en chaque nouveau né. C’est l’espérance du monde. Merci de nous la transmettre par ces vers.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE