«

»

Mar 29 2019

Imprimer ce Article

L’Homme aux yeux de lapin (3) – Philippe X

   TROISIÈME SUITE

    Ce que je vais vous rapporter est entièrement vrai et dépasse les limites du raisonnable. Dans ce monde parallèle, la déraison est le sens même de la vie.

   Un attroupement, composé d’une dizaine d’hommes, s’est formé au cul d’une BMW rutilante, de couleur noire.

   Celui qui semble en être le conducteur est négligemment appuyé contre l’intérieur de la portière ouverte, avant gauche, le moteur tourne au ralenti, prêt à partir.

   La malle arrière est grande ouverte, dans le coffre je distingue trois petites valises.

   C’est une façon coutumière à ce mode de vie, les vendeurs ambulants viennent proposer toutes sortes de marchandises sur ce qui est appelé   « les places désignées »   ou   « aire de stationnement des gens du voyage »

   J’ai connu la période durant laquelle les dépôts d’ordures étaient réservés rien que pour Nous.

   Ah les braves gens qui nous accueillaient la fourche à la main ! Sentir dès le lever du soleil, ce doux parfum de plastique brûlé, ce fond de l’air aux senteurs de Liberté et de déchets cramés…

« .Il existe près des écluses
Un bas quartier de bohémiens
Dont la belle jeunesse s’use
A démêler le tien du mien »

   …..déjà sous ARAGON perçait l’anarchisme de Léo FERRE, il circulait en Rolls et préférait une guenon à sa femme, histoire de révolutionner le monde des poètes…… longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu…. sans vous que serais-je devenu 

   Dans leur écrin de velours noir apparaît une collection de montres de grande valeur me semble-t-il.

   Le deuxième homme, sapé comme un milord porte beau. Grand brun, de carrure imposante, ses deux mains sont ornées de nombreuses bagues en or, représentant une tour Eiffel, un fer à cheval, une tête de lion et d’autres motifs tous aussi proéminents, disproportionnés, ayant deux buts : celui d’impressionner et de  faire très mal en cas de bagarre.

   Les discutions vont bon train et me donnent le loisir d’approcher sans que personne ne me remarque.

   Bougodon me capte du coin de l’œil, il me fait signe de me taire et pour me «fondre» dans ce groupe m’adresse quelques mots dans sa langue maternelle… et paternelle. (Trad. phonétique)

   «jalla phral itsa, came te pilles birra ? (ça va frère, il fait chaud tu veux boire une bière?)

   «ova, iman douye birra drein wagi ape ky (bien sûr, j’ai deux bières dans la voiture, tu viens ?)

   La conversation n’a pas échappé au «vendeur à la sauvette» qui, me montrant du doigt demande : «kouni kava» (qui est-ce ce lui là ?)

   Avant que quelqu’un ne réponde je m’adresse à lui : «kichi bicraves le» (combien tu les vends ).

   Ouf ! Nous parlons la même langue. Des informations se font entendre dans le groupe: « ilo Philippe, le chiffonnier, il rachète tout, c’est un homme, un voyageur… ».

   Mais à ce moment précis, l’homme aux yeux de lapin, caché par le groupe, apparaît.

   Il porte au poignet droit trois superbes montres d’homme qui rendant jaloux le poignet gauche en porte autant. Six montres pour un garçon qui ne sait pas lire et écrire, voilà de quoi occuper ses longues journées.

   Après quelques mots rapides, le coffre est refermé. J’aperçois sur la banquette arrière une jeune fille qui gesticule et que le vendeur calme d’une magistrale paire de gifles.

   Dans un nuage de poussière la voiture et son contenu disparaissent, laissant là le groupe qui ne dit mot.

   Venant vers moi, me serrant dans ses bras pour me dire bonjour Bougodon me dit « mon beau-frère vient d’échanger sa femme contre six montres! il est fou, quand l’homme (le vendeur) verra que ma sœur est enceinte il voudra reprendre ses montres! Quelle histoire ça va faire».

   La fin de cette aventure tragi-comique est rocambolesque.

   Le bébé du couple a été recueilli par une des femmes de la famille qui ne pouvait avoir d’enfant et qui deviendra sa mère de façon tout à fait illégitime.

   Certains actes de naissance ont été arrangés pour le plus grand bien de tous, je le reconnais de façon illégale…  parfois, seul le résultat compte.

   La jeune femme, alors âgée de seize ans, a été livrée à la prostitution dans la périphérie de Lyon. Trois mois plus tard alors qu’elle venait d’être vendue à un réseau de prostitution, elle s’est échappée parcourant le chemin du retour en trois semaines. Son acheteur a été confondu entre temps pour le casse de la bijouterie dans laquelle il avait dérobé les montres. Happy-end me direz-vous.

   Ce benêt  «d’ œil de lapin » s’est fait voler les montres, sa femme a été récupérée par un jeune manouche avec qui elle ne tarda pas d’avoir plusieurs enfants. Quant au héros de cette épopée, je ne sais ce qu’il est devenu.

   Les acteurs de ce théâtre ambulant de la comédie de la vie, ont été nombreux. Chacun a joué un acte, une scène puis après avoir fait trois petits tours sont repartis. Il en est de même pour moi.

   Je vous dois un grand merci pour m’avoir accordé votre confiance.

   Je ne cherche pas à attirer votre pitié… .c’est un monde parallèle et cruel dans lequel j’ai évolué et qui pendant un temps m’a collé à la peau….. pourquoi le nier.

.

   ©Philippe X – 28/03/2019

 

   Je vous offre un tableau  de CATINOU

      un dernier pour la route..

         dans le cas où vous penseriez à  Nous.

7+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lhomme-aux-yeux-de-lapin-3-philippe-x/

12
Poster un Commentaire

avatar
6 Sujets de commentaires
6 Réponses de commentaires
2 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
7 Commentaires des Auteurs
Fattoum AbidiDellolyAnne CaillouxChanTal-CBéatrice Montagnac Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bonjour Philippe j’ai adoré votre conte captivant. Les événements de ce récit ressemblent beaucoup à d’autres à travers l’histoire humaine . Hé ben oui l’Humain à son côté méchant . Certains poussent trop vers l’avant le sentiment de haine et escroquerie et autres vis à vis autrui. Il me semble que certaines gènes ainsi l’éducation sont responsables de ces comportements inhumains
Bravo notre conteur captivant dont l’humour est un ingrédient succulent.
Agréable journée
Mes amitiés
Fattoum.

Delloly
Modérateur

Comme le narre Chantal C, une écriture sortant de l’ordinaire tirant de l’extraordinaire (ma vie est bien morne, en comparaison)
à quand un livre de vos contes, un livre à déposer à la BNF pour trace de vos voyages
vous êtes un phénix indispensable à ce site, au monde de la plume
Bien amicalement Cher Conteur
Olivier

Anne Cailloux
Membre

Oui, même que la guenon dormait dans la Rolls..
Votre récit me fait penser à une histoire presque pareil…
Cela ne s’invente pas ces histoires Là..
Que dire…le silence en dira plus,
Anne

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

J’ai aimé… beaucoup… cette 3ème partie !
Ce récit extra-ordinaire habillé de cet humour sans pareil….
Accompagné du tableau admirable de l’Artiste Catinou !
Merci Philippe
Amitiés

Chantal

Béatrice Montagnac
Membre

Merci Loup de cette aventure et quelle histoire et bravo à sa compagne peintre pour ce tableau
Christian à déjà tout dit que je confirme
je t’embrasse mon ami loup

Christian Satgé
Membre

Merci d’avoir clos ce chapitre… mais y a t-il un point final à pareilles histoires ? J’ai adoré ce voyage en Absurdie, une province si proche de nos yeux et invisible pourtant à nos regards qui se décilleraient s’ils en savait le rocambolesque qui l’habille et qui peut faire frissonner. Ceci dit sans jugement de valeur… Merci au conteur-acteur de ces histoire merveilleuses qui valent bien celles d’un moderne et itinérant Baron de Munchausen… mais elles elles sont vraies et au combien touchantes et désarmantes. Et bravo à sa compagne peintre pour ce tableau qui prouve qu’elle sait se distinguer… Lire la suite »

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE