«

»

Mar 16 2019

Imprimer ce Article

  L’histoire d’un dauphin et d’un oiseau des îles – Béatrice Montagnac

L’histoire d’un dauphin et d’un oiseau des îles (Carillon)

 

Mon amical dicton pour une femme unique,

Sans cesse dans mon cœur, mon éternel oiseau

Elle écrivait des mots sur son humble réseau

Pour un dauphin de France une ode symphonique.

En flottant sur la mer je regarde le ciel,

Là-haut miss se repose à l’azur Martinique,

Son îlot éternel à l’odeur doux du miel

Tel son affection, oh, qu’il était pudique.

Sur le sable surfin au centre de son île

Son visage apparaît, aspect matériel,

M’évoquant son regard, droit et célestiel,

Le miroir de son âme en image subtile.

Son lied musical, qui vibre dans mon cœur

En un éternel deuil sur le ravin d’un pleur,

À ma douce colombe oh belle Anne-Marie.

On surfait sur le net, échange virtuel,

Tout en délicatesse en accord mutuel

Que je n’oublierais pas, non, jamais mon amie.

Une étonnante fable entre deux flots distincts

D’un bel attachement au seuil de nos destins

Jusqu’au jour où la mort éternisa ta vie.

 

Béatrice Montagnac

1+

poétesse entre rêve et réalité de l'amour à la détresse et parfois révoltée poétesse engagée(née à Lathus saint rémy 86390)

Romancière de roman policier un deuxième roman en cour d’écriture

l’écriture une évasion au delà des mots

Mon recueil de poésies sensuelles, poème d'une révolté, poésie nipponnes sont sortis aux éditions Stellamaris

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lhistoire-dun-dauphin-et-dun-oiseau-des-iles-beatrice-montagnac/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Béatrice MontagnacAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Quelle douceur pour un si bel hommage.
pour une symphonie inachevée.
Tendresse douceur et encore au rendez-vous malgré l’absence
je dirais même plus. peut-être grâce à lui
Les souvenirs ne s’effacent jamais.
bien bel Ode
Amicalement
Anne

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE