«

»

Nov 27 2017

Imprimer ce Article

Lèvres à l’Aurore… – Delloly

Dès l’aurore se brisant au lit d’un irisé
sous un chœur soyeux de mésanges bleues
se vit “la Belle » au rose dormant respirer
d’un hâle fruité de son rêve savoureux

dun reflet sous un soleil nacrant ses linges
du rose dormant s’épanouissant sous les draps
le plaisir des nuits de celui qui la berce
l’éveilla d’un encor charmant le désir

Ô..il l’avait entourée toute la nuit du soyeux
de son lin blanc souvent défroissé de ses lèvres
suivant le rêve vaguant en océans et cieux
délivrant mille parfums l’ayant tant choyé

…nuit de rêve plaisir vespéral dans ce lin froissé
de doigts polissons Pasiphaé s’abandonna
d’un écrin d’amour saupoudrant promesses
vêtu du pourpre couleur de la volupté

Point son Prince il était devenu au matin
seulement l’oreiller de ses nuits coquines
d’un osé taquin à le défroisser du plaisir
à saisir sa peau de doigts se promenant

…à l’orée du matin un soupir de plaisir
se souvenant bribes d’une nuit onirique
d’un petit démon au parfum de fruits rouges
elle étreignit de doigts complices la nuit fauve

La belle dormait encor lèvres entrouvertes
comme réclamant liqueur ou ambroisie
qu’il s’imaginait en être sachant qu’au levé
il ne serait que l’oreiller observant le silence

…Pasiphaé réfugiée en ses bras s’imagina autre
livrant lèvres humides larmes d’abandon
dessinant formes dans la mémoire de son cœur
qu’il n’oublie que même oreiller lui appartenait

Prince de l’aurore à son soupir éveillé
il s’imprégna d’intemporel souvenir ce hâlé
murmuré durant la nuitée d’un imaginé à rougir
au moindre effleurement rappelant le désir

…le Roi en sa demeure Il est en ses nuits
ce plaisir de l’abandon inique entre ses plumes
de nuitées à rougir de plaisir l’appelant
au moindre soupir gémissant soupirant d’aise

Les mésanges réclamant douceurs matinales
en ce dimanche où le sommeil se repose
Lui ! l’oreiller chuchota un vent doux et chaud
étourdissant Pasiphaé pour un doux voyage

…gazouillant belle heure saveurs les mésanges
frémirent des ailes face à l’abandon de leur Belle
s’accrochant au sommeil du duo câlin et chaud
évanescent étirant son oreiller dans un soupir d’Ô !

 

Oli ©Lèvres à l’Aurore
©(P) -26/11/17 à Pasiphaé la Muse (libre) Phe03

(« c’est l’histoire du matin conté d’un…..et de sa dormeuse ») Part B

https://www.plume-de-poete.fr/le-silence-des-levres-delloly/

6+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/levres-a-laurore-delloly/

11
Poster un Commentaire

avatar
5 Sujets de commentaires
6 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
6 Commentaires des Auteurs
Aldrick MFattoum AbidiAdrien BenoirAnne CaillouxDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Aldrick M
Membre
Aldrick M

Un thème que j’aime tant. Un poème que j’aime
Et apprécie encore plus le relire.
Merci pour ce chef d’oeuvre.
Respectueusement
Aldrick

Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Une lecture qui ravit les yeux et qui enchante l’âme, bravo Oliver pour ce magnifique poème où l’amour est une magique inspiration ravissante.
Mes amitiés
Bises
Fattoum.

Adrien Benoir
Membre
Adrien Benoir

Une poésie de l’amour dont la profondeur va jusqu’à l’ivresse!
Une ivresse du temps!
Adrien.

Anne Cailloux
Membre

Vos mots effleurent l’érotisme jusque dans l’air du temps.
Sublime Ode à une muse immortelle
Votre douceur s’entend au delà des mots…
bravo et merci de partager cette merveille avec nous.
Baisers à vous Olivier.
Anne

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

C’est tellement beau !
Ces mots de rêves, de désir, de sensualité à fleur
de peau.. Étrange et merveilleuse histoire… . Pasiphaé et le Prince, le Prince et Pasiphaé…
douceur et passion… espoir rêvé…
Magnifique Oli
Merci
Bises

Chantal

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE