«

»

Juil 04 2019

Imprimer ce Article

Lettre à Marie -Anne camby

 

Il y avait toi et moi.

Mes sens aboutaient le paradoxe de mes sentiments confus et contradictoires.

Je me surprends à t’ ébaucher des rêves d’ éternité, unies dans une accorte harmonie aux couleurs du ciel.

Je t’aime hors du temps et du monde des mortels.

Tu as abrité mon âme par ton souffle, et ta voix ne souffre pas l’achrome ingrat et qui bannit toute nuance.

Ton parfum rejoue à l’infini un air juvénile, et accroire ce dernier serait aliénant. 

 

Anne Camby

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lettre-a-marie-anne-camby/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE