«

»

Déc 14 2019

Imprimer ce Article

L’éternel sourire de ben M’hidi – Slimane Lagra

L’ÉTERNEL SOURIRE DE BEN M’HIDI 

                                                           

Ton sourire restera gravé dans notre mémoire

 Il était un audacieux défi pour tes bourreaux

Qui dit que tu es mort ne connaît pas la gloire 

Celle de vivre tête haute et de mourir en héros.

 

Ta détermination et ton courage étaient si forts

Que tu as pu supporter tous les sales supplices

Toutes les tortures aussi cruelles que la mort

Pourquoi toute cette haine et cette injustice ?

 

Quelles horreurs a-t-on fait subir Si El Hakim

C’était abusé et injuste pour toi ces châtiments

Ces souffrances physiques, c’est bien un crime

Un maudit acte commis avec acharnement.

 

L’histoire ne pardonnera pas aux malfaiteurs

Les martyrs sont déjà là-haut dans les cieux

Chez leur maître, miséricordieux et seigneur

Bien heureux de ce qu’ils ont trouvé de mieux.

                                                                                                                                        

Déçu ton adversaire t’avait présenté les armes

En reconnaissance de ta bravoure et de ta valeur

Tu étais si majestueux, impressionnant et calme

Que tu avais prouvé que tu méritais les honneurs

 

Ainsi était ta fin, un jour triste sans lendemain

Tu as bien accompli ton devoir et ta mission

Et combattu en farouche héros jusqu’à la fin

Comme cela a été le cas pour tes compagnons

 

L’histoire se souviendra de toi, de ta gloire

De ton héroïsme et de ton sacrifice pour la patrie

Tu es vivant dans nos cœurs c’est là ta victoire

Ton sourire éclatant rayonne encore sur l’Algérie

 

 

NB : Colonel, chef de la zone autonome d’Alger, Larbi ben m’hidi fut arrêté à la casbah d’Alger le 25 février 1957, il fut torturé atrocement puis pendu,

après grand échec de lui extraire quelques informations ou une quelconque trahison de ses compagnons d’arme. Il est mort si jeune à l’âge de 30 ans.

Accusé par ses adversaires de recourir aux couffins pour le transport de bombes, il répondit calmement : « Donnez-nous vos chars et vos avions et nous vous donnerons nos couffins ».

 

Slimane LAGRA le 08-12-2019

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/leternel-sourire-de-ben-mhidi-slimane-lagra/