«

»

Jan 02 2017

Imprimer ce Article

Les portes du silence – Thierry Paul Valette

Les portes du silence 

 

Au commencement, il n’y avait ni encre ni papier.

Au commencement, il n’y avait ni larme ni sourire.

Au commencement, il n’y avait ni frisson ni caresse.

Non au commencement il n’y avait absolument rien excepté  une chose , une seule et unique chose , une de ces choses qui remplace toutes les autres , qui ne laisse aucune place sauf celle d’un immense vide caché : l’absence.

 

      Cette absence totale de tout ou seul les bruits assourdissants et fracassants du silence se font entendre, ou seul les larmes ,sans pleure , brûlantes et silencieuses , venaient tristement s’écraser dans le vide, fracassant des lors l’absence de sa présence au plus profond d’elle , au plus profond de son être ,de sa chair , de son âme triste et pénétrante de fragilité mais qui la rendait bien souvent si belle.

   

      Douce et timide, Sarah, une élégante jeune femme ,arboraient radieusement sa quarantaine naissante .Tout semblait lui sourire et s’offrir délicatement  à elle . Seulement derrière ce doux visage d’enfant se cachait une tout autre réalité.

 

      Mais au commencement il était déjà là, assis à coté d’elle ,sans odeur ni aucune couleur .

Présent dés le début de son existence , en silence , à l’instant même  ou les cris de nouveau né de Sarah venaient déjà troubler les chambre d’à coté .

      Présent des les premiers soupirs de son existence  lorsque qu’elle s’élançait de ses premiers pas hésitants mais déterminée déjà à le chercher.

Il était réellement  là ,elle le savait et  n’attendait que le jour ou il remplirait ce vide inutile et encombrant.

 

 Pourtant rien n’avait jamais commencé .Sarah ne le savait pas encore mais bien longues et difficiles  seraient les années qui  déjà avait commencé à les séparer et la laisserait ainsi ,seule et silencieuse, abandonnée derrières les portes de son âme . 

  

Ce ne sont pas de simple et petite portes dont il nous arrive parfois d’en perdre la clefs .

Elles ne sont ni de bois ni de  fer , non elles ne sont pas comme toutes les autres.

Elles sont immenses et impénétrables ,elles ne se voient pas.

Elles sont étranges depuis le commencement ,invisibles .

Fascinantes et attirantes elles ne possèdent aucune serrure , aucune clef.

Seul un chemin mènent à elles mais sans cesse il change de forme, d’endroit .

Une seule personne en connaît l’existence , elle est unique : Paul

On les appelle les portes du silence…

0

Artiste plasticien ,Thierry Paul Valette au travers de ses peintures réconcilie l’orient et l’occident par la femme qu’il sublime. Comédien et aussi auteur d’un recueil poétique « l’unique ns »sur la passion amoureuse, Thierry Paul artiste complet est aussi un homme engagé .Il est à l’origine de la création de la journée mondiale du selfie et abordera en mai 2017 une marche vers Rome pour une rencontre avec le pape François 1er.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-portes-du-silence-thierry-paul-valette/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE