«

»

Fév 01 2020

Imprimer ce Article

Les oiseaux du lac- Fattoum Abidi

Les oiseaux du lac

Ils s’habillent du vêtement blanc,

S’envolent avec le vent,

Le soleil leur joue la saison.

La fleur me chuchote :

C’est le mariage du loup

Mon âme sourit et répond :

Hé ben oui puisque le soleil parage la pluie.

Une anecdote de mon enfance

Me rappelle avec sourire

Que lorsqu’il pleut, puis il fait

Soleil on disait c’est le mariage du loup.

 

Les oiseaux du lac

Ils sont noirs comme la nuit,

Ils s’envolent, enjolivent l’espace,

Ravissent  la terrasse.

Deux palmiers s’enlacent,

S’embrassent, tendent

Les bras, relient

L’espace, le nuage esquisse ses animaux.

 

Le lac est caressé par une eau douce

Et fluide,

Les Oies circulent en joie,

La verve boit de la source de l’imaginaire.

 

©Fattoum Abidi

27.1.2020.

3+

Après des études universitaires en philosophie à Tunis et en littérature française à la Sorbonne Paris IV, Fattoum Abidi, Tunisienne d’origine, est aujourd’hui fonctionnaire à la télévision.
Depuis l’âge de 14 ans, elle aime écrire et peindre. Elle a d’ailleurs trois romans à son actif en cours d’achèvement. Et elle prépare ses expositions personnelles de peinture dans l'art contemporain. Et elle a participé dans des e books de poésie avec des poètes de tous les coins du monde suite à des concours de groupes sur facebook

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-oiseaux-du-lac-fattoum-abidi/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Fattoum AbidiBrahim BoumedienOberLenon Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Brahim Boumedien
Membre

Ils ont de la veine, ceux, ceux chez qui les loups se marient souvent ! Merci, chère amie, pour ce délicieux partage !

0
OberLenon
Membre
OberLenon

Cela fait du bien de lire quelque chose d’aussi doux. Une belle ode à la nature. Chez moi, lorsqu’il y a de la brume au-dessus des forêts, on dit que ce sont les renards qui fument

0