«

»

Oct 03 2019

Imprimer ce Article

Les Hommes et le renard – Christian Satgé

Petite fable affable

Près des hêtres, dans les aîtres
D’une des vieilles fermes du bourg
Que hantaient des pauvres êtres
Payant mal leur terme et leurs débours,
Vivait, en se rêvant maître
Du lieu, un renard qui voulait
Bouter ces porteurs de guêtres
Dont il mangeait les poulets.

Très à la fureur, tous nos bonshommes
Pestaient contre roberies
Tout en roueries dont on se savait plus la somme,
Toutes violentes voleries
Qui déquiétaient les femmes de ces rustiques,
Craignant fort pour leurs enfants.
Quand les rustauds pensaient repue et viatiques.
Goupil allait piaffant
De se voir plus puissant qu’un héros antique,
De tous et tout triomphant.

Il avait réduit à quia tous les pièges,
Éventé tous les guetteurs,
Et rusé les chasseurs à faire le siège
De cet endroit en tout heur.
Il crut la partie gagnée quand, de guerre lasse,
On attela canassons
Aux chariots et fit ses bagues. On quittait la place
De toute guise et façon.
L’humain s’ensauvant, le renard en son domaine
Parada, en riant prou,
De la crête rabattue des Marie-Germaine
Poussant si fort à la roue,
De la queue basse des gautiers Guillaume
« Qui quitte la partie perd !
Fit-il à l’adresse de ces Hommes,
Et la gagne sans impair
Qui n’abandonne jamais et rien, Pauvr’ Pommes.
Pas besoin d’être un expert ! »
© Christian Satgé – avril 2019
0

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-hommes-et-le-renard-christian-satge/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE