«

»

Fév 12 2020

Imprimer ce Article

Les fleurs de la mémoire – Christian Satgé

Ah, l’agréable douloir que ces souvenirs
Qui viennent alors que, tard, le soir m’ensommeille,
Hanter mon âme, aimant fort à revenir
Sur des joies qui dans ma nuit m’ensoleillent :
Vétille, vestige, étincelles d’hier,
Ces braises mal éteintes, réconfortantes,
Ces reliques nimbées d’aura éclatante,
Sont instants ou moments dont on est fier,…

Oh, douce souffrance que ces souvenances !
Cendres du passé, ou débris oubliés
Jamais déblayés, laissés là dans l’enfance,
Journal caviardé mais fagotier
De jadis vieillis voire de naguères
Tout patinés de ces chaleureuses ombres,
Qui repoussent la plus noire des pénombres
Et les cauchemars faits de remords vulgaires.

Ces cicatrices au goût de revenez-y
Et ces traces qu’une amnésie glorieuse
Transforma en frénésies, en fantaisies,…
Sont des stigmates qui font l’humeur rieuse,
Et, sans fin, vous reposent un peu le cœur
Devenu gros de rancœurs et de rancune
Qui face au destin tiennent la tribune
Noyant d’amertume l’espoir, l’air moqueur.

Ah, sage folie que ces réminiscences,
Ces récits imparfaits et incomplets,
Qui viennent à l’esprit pour, dans leur licence,
Tuer un silence toujours trop peuplé
De noires pensées qui trainent, vous relancent
Floutant les restes de ces bons temps d’antan
Perdus, certes à jamais, il y a longtemps,…
Ce sont sombres idées pleines d’insolence !

Oh, douces meurtrissures que ces rappels
Et toutes ces chroniques anachroniques :
L’île du plaisir s’y donne en archipel,
Dans cet océan bleu des plus pacifiques
Où les remembrances s’offrent, en leur latin,
Un tendre voyage, entre soie et satin,
Tout en retours vers nos anciens âges…

Mais hélas en ces heures si endormies
Où sommeille ma vie faite d’antiennes,
Mon lourd passé plus rancunier qu’ami,
Et qui ne m’a pas pardonné d’anciennes
Démissions, compromissions voire guerres,
Fait que tous ces petits bonheurs terriens
Tout en gais délices, s’il m’en souvient
À la brune, hélas, il ne m’en souvient guère.

© Christian Satgé – janvier 2020

1+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-fleurs-de-la-memoire-christian-satge/

8
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
5 Réponses de commentaires
2 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
Christian SatgéFattoum AbidiSimone GibertJeanine Chatelain *Belle des bois* Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Bonjour Christian bravo pour ce magnifique texte écrit avec beaucoup d’émotions dans des vers très touchants.
Mes amitiés
Fattoum.

0
Simone Gibert
Membre
Simone Gibert

Quelle envolée lyrique, Christian. Chapeau bas ! Amicalement. (Votre recueil m’est arrivé. Je le lirai avec plaisir, mais … vous comprendrez).

0
Jeanine Chatelain *Belle des bois*
Membre
Jeanine Chatelain *Belle des bois*

Au bal des souvenirs, parfois c’est comme un chat qui vous saute au visage pour vous écorcher encore plus. C’est magnifique.

0