«

»

Avr 08 2019

Imprimer ce Article

Les Émigrés – Bernadette Laroze

Qui sont ces  immigrés qui vivent dans les rues?

Des rescapés d’une guerre, sans aucun doute

Qui ont quitté leur pays

Contrôlé par quelque maniaque repu.

Ils échouent après un long tortueux voyage

Remplis d’embûches et de dangers

Pour tenter d’entrevoir de nouveaux paysages

Et la mort est là prête à les entraîner.

Nous avons lu leurs histoires

Nous avons vu l’horreur à la télévision

Et dans le journal du soir

Et comme de rien, notre vie, nous continuons.

Ils ne sont pas les bienvenus.

Retournez chez vous nous ne voulons pas de vous;

Nous n’avons pas besoin de vous, les refus.

Retournez dans votre trou.

Nous avons perdu notre compassion.

Les exodes  de la Deuxième Guerre mondiale oubliés,

Perdus dans le temps et dans un autre horizon

Par ces mêmes  nations qui un jour furent des émigrés.

4+

Je suis née en Bourgogne.

Je me suis mariée avec un pied-noir d'Algérie
(ce qui 'était presque un crime en 1963.) avec qui
j’ai donné naissance à un garçon.

Nous sommes ensuite partis au Canada où nous
sommes restés un peu plus de trois ans. Nous avons
vécu dans un petit village minier au nord de la Province de Québec et ensuite nous sommes allés à Montréal puis Toronto.

Nous avons ensuite émigré aux États-Unis à Fort Lauderdale en Floride où nous nous sommes ancrés à vie. Mon deuxième fils est né en Floride.
J’ai fait de nombreux voyages en France, et tout a cessé
lorsque mes parents sont décédés.

Merci de me lire.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-emigres-bernadette-laroze/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Bernadette LarozeAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Malheureusement c’est de pire en pire, chacun pour soit et dieu qui ne sert à rien..
bel écrit
Anne

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE