«

»

Nov 30 2018

Imprimer ce Article

Les arbres des anciens – Philippe X

 

  Pour pouvoir écrire cet ouvrage sur la cuisine des Gens du Voyage , j’ai parcouru un grand nombre d’articles, de compte-rendus et de livres de cuisine.

  En marge de ces précisions j’aimerais porter à votre connaissance des renseignements que j’ai glanés çà et là, sur la présence de certains arbres fruitiers en FRANCE il y a bien longtemps.

  Jugez-en par vous mêmes

    L’AMANDIER :

  il était l’incarnation de la princesse Phyllis, qui mourut d’amour pour Acamas, parti à la guerre de Troie. L’amande était amère et les Grecs en consommaient mélangées au miel.

     Le CERISIER  :

  une variété vient d’Asie Mineure et une espèce est indigène dans certaines régions du pays. Lucullus prétendait qu’il avait été le premier à importer cet arbre à Rome.

     Le CHATAIGNER :

  Les Grecs nommaient ses fruits «glands de Zeus». Ils servaient de pain pour les repas et la farine était très utilisée jusqu’à nos jours.

     Le CITRONNIER de MEDIE :

   Acclimaté en Grèce il le sera aussi à Rome.

     L‘ ORANGER AMER :

  Les douces oranges sont arrivées plus tardivement . On pense que les pommes d’or du jardin des Hespérides étaient en réalité des coings ou des grenades.

     Le POMMIER des KYDONNIENS :

   Les Grecs tiraient de ce fruit des jus qu’ils transformaient en gelée et en pâtes de coings. Le fameux Trimalchion fit servir à ses invités des pommes Kydonnienes cuites au four, plantées de clous de girofles pouvant ainsi être comparées à des hérissons.

     Le DATTIER des OASIS :

   Présent depuis la plus haute Antiquité il avait été apporté par des caravanes venues du désert.

     Le GRENADIER d’ AFRIQUE :

  Les Grecs pensaient qu’il était né du sang de Dionysos. Ils en ont fait un symbole de fertilité.

     Le PRUNIER :

  Les prunes les plus prisées venaient de Damas. C’ est un fruit qui se dessèchent facilement et donc qui se concerne pour être consommé en hiver.

     Le FIGUIER de CHIO :

  Le monde antique consommait les figues fraîches ou sèches. Elles étaient séchées en brique pour faciliter leur exportation.

     L’OLIVIER :

  De tous temps on a mangé des olives sous plusieurs formes différentes, avec des préparations plus ou moins compliquées. Le premier intérêt reste l’huile que l’on différenciait sous 3 formes :

  •  –  la première presse pour l’alimentaire
  •  –  la deuxième pour les onguents et soins du corps
  •  –  la troisième pour l’huile d’éclairage

     Le PÊCHER :

Venu de Perse , la pêche donne des noyaux qui à leur tour donnent des arbres qui n’ont pas besoin d’être greffés.

     Le NOYER :

Il était l’ incarnation de la nymphe de Carya dont Dionysos était amoureux. A la mort de cette dernière, elle fut transformée en noyer. De cet arbre, on consommait les fruits frais, secs et l’huile.

     La VIGNE :

  Les Grecs et les populations de la Méditerranée ont découvert la fabrication du vin depuis la mythologie. Le raisin frais ou sec était présent à la table et les feuilles de vigne servaient à envelopper des pâtés, des farces qui mijotaient dans des sauces et bouillons.

.

  ©Philippe X – 

 

 

©Philippe X – 

3+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/les-arbres-des-anciens-philippe-x/

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
2 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
ChanTal-CAnne CaillouxPhilippe XFattoum Abidi Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Vous avez enrichi mes connaissances sur toute cette végétation
dont j’ignorais l’origine…
Merci pour cela Philippe.
Amitiés

Chantal

Anne Cailloux
Membre

Merci pour cet écrit qui nous apprends presque la naissance de ces arbres.
Les grecques encore les grecques….
c’est très instructif et j’aime beaucoup.
Merci le loup.

Fattoum Abidi
Membre
Fattoum Abidi

Merci et bravo Philippe pour cet éclairage enrichissant sur les anciens arbres bravo votre texte est superbe
Douce soirée
Mes amitiés
Fattoum.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE