«

»

Sep 04 2019

Imprimer ce Article

L’Enfant Yanomami – Simone Gibert –

peinture S.G.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’enfant yanomami

A ses lèvres, ses doigts,

Siffle fort,  car il croit

Que les dieux endormis

Se précipiteront

Pour bien veiller sur eux,

En demandant pardon

De ses innocents yeux.

 

 

La nature rage,

Résiste et se tord,

L’enfant dit “sauvage”

Ne commet aucun tort.

Amazonienne,

La superbe forêt,

Tribus indiennes,

Arrêter, on pourrait !

 

 

Le monde entier est fou !

La dégradation

Nous punit de remous,

Sa constatation

N’est guère nouvelle,

Mais les priorités

Non ! Ne sont pas celles

De la sérénité !

 

 

Enfant yanomami,

Siffle et continue

Pour tes dieux amis,

Dans tes doigts menus.

Le monde entier

T’entend, même te voit,

Aura-t’il pitié

Que la fumée te noie ?

0

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/lenfant-yanomami-simone-gibert/

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Simone GibertChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

Le portrait, peint comme écrit, est superbe ; l’un illustre l’autre et l’autre enrichit l’un. Un beau tour de force et de finesse… tourne pas dire de tendresse. Bravo…

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE