«

»

Mar 12 2020

Simone Gibert

Imprimer ce Article

Le Yanomami – Simone GIBERT

peinture S.Gibert

Ses cheveux en frange

Sur ses sourcils froncés

Donnent un air étrange

A ses yeux noirs bridés.

 

Nez de roseaux paré,

De bois noircis, de crin,

Ses boucles sont nacrées,

La forêt pour écrin.

 

Des colliers sombres

Les attributs sont mis,

Sa moustache d’ombre,

C’est un Yanomami !

 

N’a-t’il pas fière

Allure, cet homme,

Mine altière,

Décalé en somme ?

 

Il nous parait venu

Tout droit du fond des temps,

Dans sa forêt vit nu,

En ce moment pourtant.

 

De toute la forêt

De droit étaient maîtres

Ces tribus qui pourraient

Y vivre, y naître …

 

Mais tout est renversé,

La fièvre de l’or

Est venue bouleverser

Ce somptueux décor.

 

Orpailleurs clandestins

Impunément trichent,

Saccageant le destin

De ce savoir riche.

 

Déforestation,

Voici épidémies …

De l’eau pollution,

Pauvres YANOMAMI !

 

©

0 0 vote
Note de l'article

Au sujet de l'auteur

Simone Gibert

Simone Gibert

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-yanomami-simone-gibert/

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Plus récents
Plus anciens Plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
12 mars 2020 21 h 45 min

Combien de civilisations et combien de sites naturels fantastiques ont été ravagés et détruits par la bêtise humaine ! Merci, Simone, pour ce partage intéressant et utile !

Christian Satgé
Membre
12 mars 2020 19 h 05 min

Epoustouflant portrait. C’est à chaque fois un régal Simone que de vous lire et de voir votre coup de pinceau. Bravo et merci…