«

»

Mai 30 2019

Imprimer ce Article

Le traitement des os usés – Philippe X

 

   Il apparaît que le mal des articulations est le mal du siècle : à bien considérer la question, je ne doute pas de cette évidence.

   Dans un dico. j’ai trouvé la définition du mot articulation .. Je vous ai entendu soupirer : « avec le Loup je crains le pire… »

   Ensemble des parties molles et dures par lesquelles s’unissent deux ou plusieurs os voisins.

   L’articulation devient alors le trait d’union entre les os.

   Drôle et intéressante vision des relations du voisinage par adjectifs détournés, la souplesse étant la panacée et la raideur la conséquence de bien des mal-êtres….

   Notre attitude serait donc conditionnée par nos relations de voisinage. En regardant bien les reportages à la télévision, je reste pétrifié par les dégâts causés par le manque d’empathie dont nous faisons preuve, à bien des égards, lors des brèves instants de communication.

   Musique trop forte, chiens errants, tondeuse à « Gaston »,voiture mal garée, « Jean passe et c’est pas le meilleur ». Ça coince entre les « os voisins »

   Il faut faire appel à un « médiateur » et dans ce cas précis, seul un homme de l’art sera compétent….JOKER : faites appel à un ami : Ostéo. ou Kiné.

   Que serait notre vie si nous ne pouvions articuler pour nous exprimer ?

   Articuler pour mieux se faire comprendre :

   Peut être faites-vous partie d’une troupe de théâtre et la diction n’est pas votre point fort.

   Pour renforcer votre élocution vous pratiquez des exercices de virelangue (ou casse langue ou fourche-langue) .C’est une locution ou une phase quasiment impossible à prononcer.

   J’ai choisi un exemple au hasard, lors d’un débat entre un Gilet Jaune et le président de la France :

   «Tu t’entêtes à tout tenter, tu t’uses et tu te tues à tant t’entêter ». De toute évidence, notre Président n’a rien, compris.

   Deuxième exemple, toujours pris au hasard lors d’un micro-trottoir, le soir des élections, au siège d’un parti d’extrême droite : « L’Arabe Ali est mort au lit. Moralité : Maure Ali, t’es mort alité. ».

   Est-ce un pur effet de notre imagination, je crois que ce mal du siècle est en rapport avec ce qui trotte dans notre tête.

   Nous finissons par créer ce que nous exprimons dans nos pensées .

   Au cours de vos soirées à pensées hautement philosophiques, avez-vous imaginé l’effet produit par le gourou Patrick SEBASTIEN dans son homélie :

   « Ha! Qu’est-ce qu’on est serré, au fond de cette boite, 
   Chantent les sardines, chantent les sardines… ».

   Les sardines rangées dans la boite, sans queue ni tête, façon escabèche, ont montré aux dirigeants d’Antenne 2 que Patrick étouffait dans son rôle…exit..par ici la sortie !…alors on n’attend pas Patrick !

   De là à penser que ce que nous exprimons par des « définitions n’ayant ni queue ni tête » n’ait aucun impact sur nos maux…j’expertise.

   Ne désirant pas tomber dans l’ornière du sempiternel et galvaudé :  « des mots pour des maux », c’est une démo tout autre à laquelle je vous propose d’assister… en espérant ne pas vous casser les pieds.

   Le dos et ses composants jouent un rôle capital dans notre évolution journalière.

   A quatre pattes nous nous extirpons du lit, du pied gauche, parfois et en quelques secondes, il faudrait se transformer en homo erectus.

   Se lever de n’importe quel pied « un petit pas pour celles et ceux qui en possèdent deux..un grand pas pour les adeptes du pas trop vite le matin et doucement l’après-midi ».

   Et si, Oh supplice suprême, votre moitié stationne son corps dans le lit que vous venez de quitter, il n’y a, à cette étape que le premier pas qui coûte, les mécanismes sont encore verrouillés, du super sans-plomb vous passez au diesel avec bougies de préchauffe en panne.

   Cette fâcheuse maladie que nous avons de porter le monde sur nos épaules.

   Cette habitude était largement utilisée pendant la féodalité et viendrait de l’antiquité grecque qui utilisait le proverbe pour exprimer une extrême insolence d’une personne, pour montrer sa dépendance absolue en le portant sur ses épaules.

   Saviez-vous queATLAS qui  est un Titan  condamné à soutenir la voûte céleste  pour l’éternité est aussi le nom d’une vertèbre , la première vertèbre cervicale (C1).

   Elle est en charge de  porter notre tête, trop pleine et trop lourde à porter (syndrome de LOUIS le 16 éme . Il faudra attendre l’invention du docteur GUILLOTIN pour couper court à cette souffrance, permettant de trancher net le débat.)

   Bon je vais arrêter là , l’énumération des occasions à nous faire du mal, car je cours le risque de ne pas faire de vieux os sur ce site.

.

©Philippe X – 30/05/2019

 

 

6+
En roue libre | [email protected] | Site Web

'' nul n'est prophète en son pays''...c'est pour cette raison que je voyage.
''Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit.''...vous êtes mes invités, au banquet de la littérature....

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-traitement-des-os-uses-philippe-x/

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
Anne CaillouxPhilippe xChristian SatgéChanTal-CDelloly Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Anne Cailloux
Membre

Que d’expression nous avons, vous en faites biens l’éloge
et comme Chantal à raison ce manque d’empathie de l’être humain..
Bravo comme d’habitude
Anne

Christian Satgé
Membre

Comme Jésus jadis te voilà à marcher sur les os, pas pas ces eaux-là comme disait l’Émile… Os court me revoilou et merci Loup pour ce bol d’air frais !

ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Drôle, vrai et plein d’humour !
Un peu triste aussi… l’égoïsme ambiant, l’absence d’empathie…
Un vrai bonheur de vous lire Philippe !
Merci pour ce très beau texte
Amitiés

Chantal

Delloly
Modérateur

wow, mes articulations ont craqué el parcourant ce texte épique
l’humour étant, elles ont fini par s’adoucir sous ma pensée sage,
inutile de faire appele au requin et à son cartilage : ouf, je resterais sur Terre
votre écriture est divinement agréable à lire et relire*
merci
O

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE