«

»

Sep 19 2018

Imprimer ce Article

…le Rêve bien seul – Delloly

1Se levant à midi du long sommeil
le rêve se promit d’être son éveil
jugeant le Temps passé comme anobli
le Temps futur comme établi ;
oubliés et rangés les effets de l’hiver
sous le lit et draps en soie d’un hier ;
oubliés et tus les regards de l’été
sous les vents de la folie d’un ôté ;
oubliés et perdus les frissons frôlés de doigts

sous le songe loin des tablettes et lois

Lrêve bien seul au lit de l’Univers
observa le possesseur s’épanouir de vers
se réveiller du fleuve tranquille
où même ne se meurt une jonquille
de sa Vie où le pistil ne s’effleure
de l’ivresse des sens sur une fleur
jamais l’espérance de la page tournée
ne se devait flétrir lors du séjourné
pour que s’écoule le sens de l’âme
au bout de la ligne sous une larme

3Aux quatorze heures loin du soupir
rêve endormi sur l’île à frémir
l’hôte s’offrit moment de lecture
feuilletant les pages d’une écriture
s’étonnant des mots composés plume noire
au déroulé de pages d’envie d’un miroir
miroir de ce rêve où tout se compose
loin des affres où tout indispose
juste pour plaire de ses voyelles
une pensée s’évadant de ses ailes

Au soir courtisant douces paupières
afin que proche de la nuit tels trouvères
il soit celui du Temps que l’on attend
reposant le corps et l’esprit s’étirant
celui qui à l’aurore d’une nuit
plait au regard repoussant l’ennui
à se lever et vivre la journée
de ses parfums moments d’apnée
appelant à délaisser le morfondre

accompagnant l’hôte à se détendre

Le rêve bien seul au seuil de l’Univers
se plut de patienter en limbes de vers
écoutant les sons de l’hôte et sa douce
s’amusant à jongler de l’eau de source
de l’amour en bouche se frôlant
du désir de nuit câline se promettant
de leurs rêves à voyager ensemble
pour atteindre le nifé sous un tremble
redorant ses feuilles de l’amour
se 
plaisant de vivre jusques au jour

Le rêve bien seul au soir tombant
observa les amants de leurs mots se cachant ;
ils roucoulaient de vents et sons délicats
nul besoin était de briser ces gentes éclats ;
attendre suffisait pour offrir l’espoir
à leurs limbes de revivre dans le noir
ce Temps de l’amour Ô.. se délassant
d’une sarabande gestuelle d’un frétillant ;
les observant beaux, le rêve promit de 
s’offrir

d’un tour de clé au sommeil pour l’embellir

 

Oli ©…le Rêve bien seul
©(P)-19/09/18 à Muse S. (libre) *Mus172

 

4+

Composer une sonate de voyelles et de consonnes au fond d’une barque sans toucher rive,…. ! Parfois il me semble y arriver, d’autres non ! mais toujours, je tente de laisser un horizon où l’espérance se ressent ! Pourquoi écrire à maudire l’univers sans fenêtre ! Souvent l’on oublie que des lecteurs existent de l’autre côté du miroir pour vivre un peu autrement, voire rêver ….

http://olidelab.over-blog.com/

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-reve-bien-seul-delloly/

8
Poster un Commentaire

avatar
4 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
5 Commentaires des Auteurs
DellolyDellolyChanTal-CAnne CaillouxChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
ChanTal-C
Modérateur
ChanTal-C

Le rêve est pour moi essentiel et celui-ci est merveilleux !
Vos mots pour le “dire” sont tellement beaux et doux…
Envie d’entrer et de le vivre !
Merci Oli de nous offrir cette beauté
Bises

Chantal

Anne Cailloux
Membre

Quelle joli rêve, il ne manque que l’Oreiller
beaucoup de douceur ..
Anne

Christian Satgé
Membre

Bravo : cette personnification du rêve en fait un personnage que j’aimerai fort rencontré, si seulement je n’étais insomniaque ! Amicalement.

Laurence de Koninck
Membre
Laurence de Koninck

Une bien jolie vision du rêve, merci Olivier.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE