«

»

Nov 18 2019

Imprimer ce Article

Le rat mal logé – Christian Satgé

Petite fable affable
 
Un raton, des mieux vus en son monde,
Su comme fort honorable à la ronde,
Avait, prolifique, neuf enfants. 
Ils faisaient tout son bonheur, belles dames,
Mais aussi tout son malheur et son drame.
Car en sa vie le plus ébouriffant,
Était que las, quoique pas sans pécune,
Son clair logis était de plus étroits
Avec sa charge d’enfants. Trois fois trois !
Ces ratatons-là manquaient fort d’espace,
Mais aucun propriétaire, rapace
S’il en est, ne voulait alors louer
À tant de marmaille. Oui, on rejette
Ce bon rat, ses bambins et ses fillettes ;
« Ça salit et casse, ça. Madoué ! »
Pourtant il a de quoi payer loyer, charges,…
« Neufs marmots, z’y pensez pas. Faut êt’ barje ! »

 
Il aurait pu mentir, cacher la vérité
Pour s’en sortir mais ça le rebutait.
Alors il rusa : il lui restait une visite
Ultime à faire. Chez quelque blaireau,
 Logeur malengroin, soupçonneux, faraud,…
Alors pour convaincre un tel parasite,
Bailleur sachant bâiller, il ne prend qu’une enfant
Pour l’heur, sa petite aux yeux de faon.
L’hiver approche, il y a donc urgence :
Il envoie son épouse, pleine d’indulgences,
Et ses huit mômes, c’est la saison !,
Honorer par maints pots de fleurs l’Ancêtre
– Qu’on oublie le rest’ du temps, ‘faut l’admettre ! –
Et qui a une tombe pour maison.
C’est son va-tout, sa dernière chance
D’obtenir une nouvelle résidence.
 
Face au bourgeois et la petite en pleurs
 – Il l’a pincée ! – Il n’a l’air que douleur
Et tristesse en plaidant, lassé, sa cause.
Le bourgeois s’émeut, va lâcher l’appart’
Bien grand pour ces deux-là, et très smart
Aussi. Puis il demande sans plus de glose :
« Et madame ?… Tu as une maman,
               Petite ?!
 
                         – Oh oui ! dit-elle très poliment
Mais elle est, hélas, au cimetière…
 
– Avec ses frères ! » fit, comme en prière,
Son père. Le proprio’, lors, céda
Et leur octroya ce logement vide.
Quand fut parti ce grand grison avide,
Le rat raisonna : « Il faut, oui-da,
Toujours servir la vérité aux autres
Mais non sans l’asservir aux desseins vôtres… »
 
© Christian Satgé – juillet 2019
2+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-rat-mal-loge-christian-satge/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE