«

»

Juin 17 2019

Imprimer ce Article

Le passé blanc – Dorian Bilquart

Le passé est un temps que certains souhaitent revivre,
Tant de choses, tant d’événements que l’on souhaite effacer,
L’absence, le départ, l’approche de la mort, tout cela nous ivre,
Parfois j’aimerais sauver toutes ces âmes perdues, j’ai tant de regrets.

J’aurais aimé voir Gainsbourg poser son pastis et ses gitanes.
J’aurais été voir Brel, lui dire de se reposer et de stopper l’aéroplane.
J’aurais été dire à berger de ne surtout pas jouer au tennis.
J’aurais aimé dire à Balavoine de quitter l’hélico avant qu’il ne ternisse.

J’aurais été dire à Coluche de se méfier et de prendre un bus.
J’aurais aimé dire à Bourvil de ne monter sur aucun vélo.
J’aurais aimé voir de Funès vaincre son troisième infarctus.
J’aurais été voir Devos, lui dire qu’il cesse ses jeux de mots et reste au chaud.

J’aurais aimé voir Brassens ne pas casser sa pipe.
J’aurais aimé dire à Cloclo de lutter et donc de ne pas toucher l’ampoule.

J’aurais été voir Dalida, la soutenir dans cette vie qui la chamboule.
J’aurais été dire à Piaf de ne rien regretter elle et son équipe.

2+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-passe-blanc-dorian-bilquart/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE