«

»

Nov 28 2019

Imprimer ce Article

Le parfum de ton écharpe-Brahim boumedien


Malgré ce que dit Ferrat

Malgré ce que pense Aragon

Une petite écharpe, brûlée contre son gré

Montre que le poète n’a pas toujours raison

Et poussée par le vent, elle le crie et dit vrai

« Les morts dorment en paix dans le sein de la terre

Ainsi doivent dormir nos sentiments éteints »

Ainsi parlait Musset, à qui voulait l’entendre

Mais bien qu’assassiné, un sentiment revient

Le parfum d’une écharpe, renaissant de ses cendres

Flotte toujours dans l’air et personne n’y peut rien

Un Amour comme le nôtre se fait toujours entendre

Telle une symphonie restée inachevée

J’y pense encore aujourd’hui, j’y penserai demain

Cet Amour de cœurs purs ne peut être oublié

Platon l’avait prédit  il restera sans fin

Et ne mourra jamais ne cessant de briller

L’écharpe est un peu moins noire

L’égérie se fait plus discrète

L’endroit est triste à voir

Mais le parfum tient toujours tête…

 

B.Boumedien18 janvier 2012

 

 

3+

- Diplômé de l'Ecole Normale Nationale d'El-Harrach
- Formateur (Education Nationale et Formation professionnelle)
- Ancien professeur de Techniques de gestion et de Techniques d'Expression
- Ancien professeur à l'ENNET
- Ancien directeur de collège
- Je m'occupe actuellement de recherche pédagogique (lutte contre l'analphabétisme, en particulier)

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-parfum-de-ton-echarpe-brahim-boumedien-3/

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Sujets de commentaires
3 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
4 Commentaires des Auteurs
OberLenonSimone GibertBrahim BoumedienFouzia El Mellah Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
OberLenon
Membre
OberLenon

La prouesse de laisser filtrer la trace d’un parfum à travers l’essence des mots … superbe

Simone Gibert
Membre
Simone Gibert

Dans ce texte encore, toute votre sensibilité rayonne, merci, c’est touchant !

Fouzia El Mellah
Membre
Fouzia El Mellah

Merci Brahim boumedien… pour cette plume douce et caressante…
Douceur des mots qui caresse le coeur et touche en profondeur l’âme…