«

»

Mar 04 2019

Imprimer ce Article

Le parc de l’espoir – Abdullah Karabug

 

Le soleil s’était levé

de l’horizon des sommets montagneux.

Le vent matinal, me rêveiller et m’inviter

à un espace ouvert aux expériences vécues.

 

J’y cueillerai des fleurs souveraines

Comme chaque fois

qu’elles auront été de mon âge passé.

 

C’est un parc,

qui est au milieu d’une zone industrielle.

Il y a une statue baroque devant sa porte

Et dans ce parc :

des belles plantes, des arbres d’ornements,

des arbrisseaux et mon arbre de vie en rose.

 

Chaque jour, quand le soir tombe sur la rivière,

où se reflète dans mon coeur.

Les fleurs me sont présentées par un sculpteur

qui avait créé la statue.

Le portrait en buste de cet artiste avait été installé

au mur de la fontaine.

 

Un rire jaune de deux lèvres, au visage exsangue.

 

Donc, il n’y avait pas d’un espace vert ici!

Mais, quand je vais dans la forêt, j’imagine,

avec les yeux sur les abeilles ouvrières

que mes images aux vestiges soient hors service.

.

 ©Abdullah Karabug

1+

Abdullah Karabag. Né 1955, Araban/Gaziantep en Turquie.
Ancien instituteur diplomé,
Au pays natal. Il vit en Suisse depuis 1990.
Poète, il écrit en turc, en kurde, en français.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-parc-de-lespoir-abdullah-karabug/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE