«

»

Jan 05 2020

Imprimer ce Article

Le mulet fier de sa généalogie – Christian Satgé

Petite fable affable librement inspirée de Le mulet se vantant de sa généalogie (Fables, VI, 7) de J. de La Fontaine

Sous des nuages dégorgeant leur chagrin,
Un mulet, un brin doucet, malgré le grain,
Au corral du Carol, partout caracole
Et toute bête l’approchant il racole
Pour évoquer sans fin toute sa lignée :
« Par mon père, mes ancêtres sont tous nobles.
Ma dynastie remonte, cela est consigné
Dans les annales, à Lucius, point ignoble
En son temps, et compte aussi Aliboron,
Balduinus, Modestine et Cadichon… 
Et l’âne de Buridan. Dans le désordre.
Ah, l’un de mes grands aïeux, dans le même ordre
D’idée, fit de la musique à Brême ; démordre
Serait le renier. Maître Buridan
Mena l’un de mes ancêtre par les dents ;
Je ne parle pas de Benjamin, mon oncle,
Qui en certaine ferme fit du foin !

– On sait ! fit un âne las, pas chafouin.
Avec tout ça, t’es pis que plaie et carboncle !

– Vous ai-je parlé, fit l’équidé, de Mère ?

– Mille fois ! répliqua une pouliche amère.

– Elle descend en droite ligne, dit-on,
De Bucéphale, de l’Albe de Riton,
Du blanc Marengo qui mena Napo presque au terme
De sa gloire et de Malabar de la ferme
Que j’ai évoquée pour vous un peu plus tôt.

– Ne fut-ce pas de Rossinante plutôt ?
Fit Pataud, le gros baudet. Tu peux m’en croire,
Nous sommes des condisciples de mangeoire.
Alors pourquoi te celer la vérité :
Peu chaut la généalogie, âne bâté,
Quand on ne peut avoir de postérité ! »
Voilà qui lui cloua le bec en beauté.

© Christian Satgé – décembre 2019 (extrait des Petites fables affables… des champs d’en face, 5 Sens éditions)
3+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-mulet-fier-de-sa-genealogie-christian-satge/

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
OberLenonChristian SatgéAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
OberLenon
Membre
OberLenon

J’adore cet animal dont on sous-estime souvent l’intelligence. Merci de nous l’avoir amené sur le devant de la scène

0
Anne Cailloux
Membre

pauvre petit âne, on est comme on est..
MAIS CETAINS LE GONFLE;
Merci à vous Christian.
Anne

0