«

»

Jan 27 2020

Imprimer ce Article

Le Guide des Étoiles… – Philippe X

 

Le guide vers les étoiles

    J’ai le souvenir d’une rengaine que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître : 

Je cherche fortune

Tout au long du chemin

Et au clair de la lune,

À Montmartre, le soir.

    Vous découvrez la profession de foi, les raisons d’être et d’espérer des restaurateurs du pays du bon goût : la FRANCE

    Que cherchent-ils ? Je vous le donne en mille Émile : ils cherchent à faire fortune !

    Et vous que cherchez vous : à manger bien et bon.

                                                  Incompatibilité d’humeurs.

    Quel ingrédient pourrait bien manquer à la cuisine des Toqués, à ces chasseurs d’ étoiles dans la galaxie  des guides « de bonnes adresses » de réputation universelle, à ces despotes en cuisine qui savent par leur « savoir être au fourneau »  se rendre imbuvables aux yeux du personnel et du public ?

    Quel est ce secret de fabrication ?

    Un petit tour de moulin à poivre de SECHUAN, un brin d’herbes de « Folle »,  un trait de génie ou d’Angustura, une maniaquerie de Diva qui, de par la recherche de la perfection dans les moindres détails, finit par tuer l’émotion  de trouver du plaisir dans cette noble destination : 

Se nourrir du plaisir de manger et de voir les autres se régaler.

    Me rappelant  le NUNC EST BIBEMDUM, formule équivoque pour un guide MICHELIN qui s’adresse à des conducteurs d’automobiles, je n’ai pas oublié de rajouter ce commandement……..mais avec modération .

     Les ingrédients qui manquent à beaucoup de ces chefs, et qui font qu’avec c’est  « plus mieux bon » .

    Ces ingrédients c’est l’humour et la simplicité  

    Les régimes ”alimenteurs” faisant rage dans les rangs des lecteurs, pas étonnant de constater la présence de chevaliers à la triste figure, lorsque le couvert est mis, ils vous flinguent l’ambiance, vous dégonflent le soufflet au fromage, vous délient la sauce sans vous délier la langue, et sont sujets au fait de mettre les pieds dans le plat.

    Avec l’air grave d’un gendarme et les mimiques d’une jeune vierge effarouchée, ils toisent la table par vous dressée, touchant du bout de leur fourchette assassine, une viande dans son jus qui était destinée à bien les contenter.

    Puis, se détournant de la basse besogne destinée à vous faire regretter de les avoir conviés, ils promènent un regard blasé, sur les autres invités, espérant, par leurs façons de procéder, démolir votre réputation de marmiton.

    Blasés qu’ils sont, incapables d’émotions, ils traînent leur morne indolence comme si leur apathie était une référence. Tour leur est dû, le moindre en-cas, le plus petit casse-croûte, et voilà ces pique-assiette sur votre route.

    Ils n’ont goût à rien et le dégoût de tout. Et c’est pourtant dans le sein de la famille qu’évoluent ces bordilles, ou comme disent les marseillais, « ces chiens des quais »

    Ils veulent être des références, rien ne peut intelligemment se manger en dehors de leurs présence, et à la fin du repas, c’est à un « Jacques a dit » qu’il vous font participer.

    Comment avez vous trouvé ces ”Panisses” 

    Tous les regards sont tournés vers lui : « Jacques a dit : frugales et banales ». 

    Vous, à bout de souffle, sentant la moutarde qui vous monte au nez, vous risquez, afin de les étonner : « c’est chez un Romano que je les ai goûtées » espérant ainsi détourner la conversation et éviter la consternation. 

    Mais rien n’ y fait, c’est son avis que les autres écoutent. Ces  « alimenteurs » font le tour des popotes et assassinent les cuisiniers, qu’occasionnellement, pour un soir, nous sommes.

    Ce sont, vous en conviendrez, des empêcheurs de beurrer en rond, des casse « pieds de cochon », des enquiquineurs du « Quinquina », des « écumeurs de table » de véritables ténias.

    Reconnaissez-le, vous en avez au moins un parmi vos invités.

    Alors, comment l’ éviter… Rien de plus simple, en prenant de la hauteur (vu le jeu de mots ?)  

    C’est sous vos yeux que ce trésor était caché, et de sa présence vous allez enfin pouvoir  profiter en toute aisance.

Le dîner de con…. vous vous souvenez, se sera lui votre invité.

.

©Philippe X – 27/01/2020

1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-guide-des-etoiles-philippe-x/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :