«

»

Mai 26 2017

Imprimer ce Article

LE GRAND VERT – Lucien Scheer

 

Symphonie d’émeraude,

d’aiguilles aux reflets d’opaline

Somptueux habit à crinoline

 

Le Grand Vert, noble et fier,

de ses racines, du profond de la terre

raconte le temps des aïeux.

 

Des troupeaux qui effleuraient son tronc,

des âmes solitaires et gémissantes,

des romances sous ses branches.

 

Il connaît

les farandoles des enfants,

le chant du retour des alouettes ,

 

et la Muse cachée en son coeur

murmure encore les sonnets

des poètes, chantant leurs rimes.

 

La mélancolie berce ses branches,

l’hiver, il frissonne, se pare

d’étoiles et de cristaux d’argent.

 

Il connaît ce village paisible,

de ces joies et chagrins,

et en son coeur , il se souvient.

 

Luciano

0

Ecrire pour partager les émotions, la beauté de la vie, la tristesse parfois, la sensualité, les rêves , les fantasmes , l’amour.
Ce sont les chemins de la vie.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-grand-vert-lucien-scheer/

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
0 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
1 Commentaires des Auteurs
Plume de Poète Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Plume de Poète
Administrateur

J’en reprendrais bien un verre de vos vers si verts !
Merci pour vos partages poétiques Lucien, ils sont forts appréciés…
Mes amitiés,
Alain

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE