«

»

Jan 16 2019

Imprimer ce Article

Le geste auguste – Kamel usbek

Voici le Crépuscule pliant sa grande page,
Le jour désormais, ne fait plus partie de l’instant
Que d’âmes ne le verront pas se joindre à leur âge !
Abandonnent leur chair aux misérables profitants

Tout vivant a sa mort prochaine inscrite 
S’en va allonger, avec un rien dans la main
Seule monnaie, sans usure les bonnes actions écrites 
Qu’on soit blanc, noir, un grand ou un nain 

Inerte le corps à la terre, hélas retourne
La richesse, entre les héritiers se partage 
Ton conjoint prendra une personne moins que son âge

Quant à toi de ta vie sur terre tu répondras

Tout sage, de son geste auguste jette semence,
Aux éternels sillons, baignés de lumière 
Espoir, que Dieu l’accueille avec sa clémence 

L’égaré, noyé dans sa profonde errance 
Le feu de la géhenne sera sa récompense
Sans secours, à ses cris personne ne répondra.

troubadour © copyright

1+

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-geste-auguste-kamel-usbek/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE