«

»

Juin 14 2019

Imprimer ce Article

Le Créateur réprobateur – Christian Satgé

Petite fable affable
 
« Plus on a de serviteurs moins bien on est servi ! »
Se dit, las, Dieu un de ces matins de brume
Où son dépit flotte, en nappes, dessus nos vies.
« Sans charger le portrait de la mouvante écume
Qui parle en mon nom ni être zizanieux,
Il faut avouer que, parfois, ils m’ennuient l’âme
À mourir avec leurs sermons cérémonieux 
Plus creux et vides que leur “Tronc des Pauvres”, Dame !
Ces fidèles, pourtant mes fils, et leurs bergers
Qui prétendent se plier à ma loi, divine
S’il en est, prennent les bons fruits de mon verger
Pour assouvir leurs instincts comme on le devine :
Toute fille leur est loudière ou folieuse assez,
Surtout si elle n’a de sol en l’escarcelle,
Est sotte caillette ou pis crédule angoissée  ! »
Il arquebuse ainsi tous chasseurs de sarcelles.

Mais notre joufflu, mafflu et fessu Très Haut, 
Et sans délayer plus outre, poursuit sa vaine
Mousquetade, les mots n’éteignant pas trop
Son ressentiment : « Le pis, c’est bien là ma veine,
 De tous ces fléaux, c’est qu’en mon nom révéré
Ils font venir à eux les enfants… Sans vergogne !
Comment pourrais-je le taire, quoiqu’affairé
À réparer leurs fautes !… Ne les ai-je en pogne !
Non, je ne peux admettre que sous mes Cieux
Il y ait, pour l’Homme, deux façons de me vivre :
L’une que professe en mon Église l’ocieux
Et l’autre que l’on pratique hors l’église et son Saint Livre
Car Ma volonté est une sur cette Terre !
Donc Je ne puis plus, que Je m’en sois témoin,
Tolérer que ces viles pratiques de recoins
Soient… sans aller plus loin que le presbytère ! »

 
© Christian Satgé – Décembre 2018
2+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-createur-reprobateur-christian-satge/

6
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
4 Réponses de commentaires
1 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Jeanine Chatelain *Belle des bois*Christian SatgéPhilippe X Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Philippe X
Membre

“Quand le bras a failli on en punit la tête ” me disait encore hier au soir ce bon docteur Guillotin.
Voici peut être la raison qui fait que les hommes se détournent de la pensée divine.
Gardons la tête sur les épaules ,l’ homme n’est pas parfait contrairement à Nous, Gens du Bestiaire d’un poète animé.
A la recherche des mots perdus d’un temps passé….Il faut qu ej consulte les grimoires.

Jeanine Chatelain *Belle des bois*
Membre
Jeanine Chatelain *Belle des bois*

Rien n’a changé dans ce monde “au nom de Dieu” ,Christian, bisous

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE