«

»

Août 11 2016

Armelle Barguillet

Imprimer ce Article

Le continent des oubliés de Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE

Amour d’un jour
Amour d’un soir
tu as tracé sans trop d’espoir
Une ligne trouble dans ma pensée
Un lien ténu, vite dénoué
Un souvenir en pointillé.

 

Amour rêvé et empêché
O songe à jamais immolé
Que la vie a trop tôt contraint
O mon amour désenchanté
Que l’aube achève de consumer.

 

Amour d’un jour
Amour d’un soir
Que ma mémoire tente d’oublier
Et qui au fond de ma pensée
Ne cesse plus de se raviver.

 

De mon rivage endeuillé
Où nos heures se sont écoulées
Je vois pointer à l’horizon
La caravelle  des illusions.
Que nos désirs soient mis en gerbe
Pour les lendemains de disette
Et que les peines soient remisées
Au continent des oubliés.

 

Amour d’un jour
Amour d’un soir
Que ma mémoire tente d’oublier
Et qui au fond de ma pensée
Ne cesse plus de se raviver.

 

Armelle BARGUILLET HAUTELOIREcoeur

 

Le score Global : 0
Votez pour cet article !
[Total: Moyenne: ]

Au sujet de l'auteur

Armelle Barguillet

Armelle Barguillet

Écrivain et poète, j’ai à mon actif une quinzaine d’ouvrages, dont « Le chant de Malabata » couronné par l’Académie française et une étude sur Marcel Proust « Proust et le miroir des eaux ». J’anime depuis plusieurs années deux blogs : « Interligne », consacré à la littérature et aux voyages et « La plume et l’image », exclusivement au 7e Art. Je suis membre du Conseil d’administration du « Cercle littéraire proustien de Cabourg-Balbec ».

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-continent-des-oublies-de-armelle-barguillet-hauteloire/

(2 commentaires)

  1. Armelle Barguillet
    Armelle Barguillet

    Merci Brahim. Oui, la poésie n’a de sens que si elle est partagée.

  2. Brahim Boumedien
    Brahim Boumedien

    Merci, Armelle, pour ce superbe partage que j’ai lu et relu avec le même intérêt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.