«

»

Fév 26 2019

Imprimer ce Article

Le cactus et les trois colibris – Kamel usbek

C’est un cactus debout bien fier,
Sur un désert d’enfer’
Offrant aux dépourvus un gîte et couvert.
Trois colibris prennent la parole en vers.

Le premier dit:” Ce cactus avec ses épines dures comme fer,
est bien repoussant avec son air arrogant à déplaire”.
Le deuxième enchaîne:”Il n’a ni feuilles, ni branches permettant de faire un nid pour l’hiver”.
Le troisième cria:”Il m’inspire l’amertume avec ses bras en l’air,
Que mélodies mes airs “!

A ce moment le cactus prend la parole:
“Permettez moi de me défendre ô! Mes honorables hôtes,
Vous avez creusé vos nids au fond de mon âme,
Ni chaleur, ni froid n’atteignent,
Je vous ai nourri de mes fleurs et mes fruits,

De l’eau coule de ma chair percée par vos becs effilés,
Vous avez bien étanché votre soif,
Quant à moi je me suis jamais plaint…
Je me brûle dans ce désert pour donner la vie,
Malgré tout je vous pardonne,
Car je vous aime ô! Mes ingrats sujets”.

troubadour © copyright (10/04/2013)

0

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-cactus-et-les-trois-colibris-kamel-usbek/

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Sujets de commentaires
1 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
2 Commentaires des Auteurs
Ouzag Djamel EddineChristian Satgé Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Christian Satgé
Membre

Une superbe fable sur l’ingratitude, bien conté. Elle mérite d’être dans un recueil des meilleures dans son genre. Bravo et merci pour ce partage.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE