«

»

Mai 30 2019

Imprimer ce Article

Le brillant dans la boue – Christian Satgé

Petite fable affable d’après Fleury Flouch
 
Dans cette nuit d’encre, pas un seul chat vaillant.
Un petit diamant vécut l’éclat brillant
De la célébrité, pendue dessous l’oreille
D’une galante que l’on disait sans pareille,
N’aimant tous ses prochains que jusqu’au lendemain.
Mais par la faute des vils cahots du chemin
De retour, notre joyau chut dans l’ornière
Sans, las, qu’on le vît ni qu’on ne s’en inquiétât.
Voilà la gemme à terre parmi les bruyères,
Abandonnée, ayant perdu rang, rôle, état,…

Éclairant l’ombre de ses ses carats, notre pierre
Chatoie en éblouissant de sa lumière
Les cailloux sans façon ni facettes toisés
Par ce petit bout qui les laissa accoisés
Quand il tomba sus de toute sa hautesse.
Il plut ce soir-là, éclaboussant notre altesse,
Et la terre, giclant, crotta ce beau bijou
Le ternit et l’éteignit sans plus de vergogne.
À la parfin, moins gros qu’une noix de cajou,
Couvert de fange, il avait fort mauvaise trogne.

Ainsi, rien ne distinguait le diamant
Des graviers alentour au bout d’un moment.
Un galet que le façonné avait, dès sa chute,
Vexé, ayant l’humeur un peu à la chahute,
Tout bouffi d’orgueil bafoué alors lui dit :
« Le sort se joue de ta grandeur, l’ami ! … Maudit,
Comme nous te voilà toi qui te croyais un astre !

– Jamais, répond le diam’s qu’elle n’a qu’offensé
Alors qu’elle voulait l’humilier. Désastre
Ne dure pas à qui veut sa vie amender :
La toute prochaine pluie me rendra, sans doute,
Mon éclat irisé, mes carats ne redoutent
Pas cette gadoue qui ne pourra les user
Ni les éroder, tout juste les amuser.
Elle te renverra à l’insignifiance
En me rendant, illico, mon lustre d’antan :
Qui brilla puis fut éclipsé, confiance
Gardant, resplendira demain… et tout autant. »

 
© Christian Satgé – octobre 2018
2+

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-brillant-dans-la-boue-christian-satge/

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Sujets de commentaires
2 Réponses de commentaires
0 Suiveurs
 
Réaction sur ce commentaire
Le plus important commentaire
3 Commentaires des Auteurs
Eric de La BrumeChristian SatgéAnne Cailloux Commentaires récents des Auteurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Me notifier pour :
Eric de La Brume
Membre

Il n’a quand même pas eu beaucoup de chance ce malheureux bijou, devoir supporter la compagnie et la raillerie de misérables cailloux, mais attendez qu’un peu de pluie lui rende son brillant. Il seront morts de jalousie.

Anne Cailloux
Membre

Oui vous avez raison, faut jamais perdre confiance…
Belle leçon pour un cailloux comme moi.. sourire
Anne
bravo Christian

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE