«

»

Fév 26 2020

Imprimer ce Article

Le bois – Christian Satgé

Il est, ici, depuis toujours,
À la lisière ocre de mes jours,
Faisant à mon sommeil bassinoire,
Hélas, une forêt d’idées noires,
Un vil abri d’arbres à cauchemars,
Aux racines profondes et aux branches
Nues penchées dessus mon plumard
L’obrombrant d’une pénombre franche.
Ce breuil-là, en ses sombres ramées,
Des rapaces sournois, affamés,
Cache, et tous ces oiseaux de nuit,
Inlassables facteurs d’ennui,
Ont les ailes froissant la futaie,
Des cris envahissant le feuillage,
Fouillant tous ces taillis alités
Où, couchée, mon âme est au pillage.
Pas d’espoir aux sombres frondaisons
Poussant mon esprit à déraison.
Pourtant existe une lumière
Je le sais, en une clairière
Là-bas, à l’orée des nuits.
Oui, c’est celle de mes idées claires
Qui au noir labyrinthe nuit,
Trouées de feuillées spectaculaires…
© Christian Satgé – février 2020

0

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

Lien Permanent pour cet article : https://www.plume-de-poete.fr/le-bois-christian-satge/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier pour :